L’an passé, Netflix licenciait des centaines d’employés : à présent, le géant du streaming est prêt à payer une hôtesse de l’air 350.000 euros par an

Netflix recherche un nouvel agent de bord. Et pour dénicher la perle rare, le géant du streaming semble prêt à mettre énormément d’argent sur la table.

Pourquoi est-ce important ?

Depuis l'an passé, de nombreuses entreprises actives dans le secteur des technologies se rendent compte qu'elles ont eu les yeux plus gros que le ventre durant la pandémie de coronavirus. Elles licencient à tours de bras. Si elle n'est pas la société à avoir provoqué la plus grosse saignée, Netflix a également remercié des travailleurs.

Dans l’actu : un agent de bord surpayé chez Netflix ?

  • Dans une offre d’emploi publiée sur son site, Netflix indique recherche un nouvel agent de bord pour travailler sur un de ses jets privés basé en Californie.
  • Ça risque de se bousculer au portillon : le salaire promis va jusqu’à… 385.000 dollars.

Le détail : un super-agent, certes, mais…

  • L’annonce, repérée par la BBC, détaille les fonctions que devra remplir l’agent de bord.
  • Outre un service aux petits oignons à l’attention des clients et un parfait briefing sur les consignes de sécurité, l’employé devra, entre autres, être amené à porter de lourdes charges (jusqu’à 13,5 kg) et à inspecter tous les équipements d’urgence de la cabine, de la cuisine et du poste de pilotage avant les vols.
  • Le salaire annoncé se situe dans une (large) fourchette, entre 60.000 et 385.000 dollars.
    • Le salaire qui sera effectivement versé dépendra naturellement de l’expérience et des compétences de l’employé choisi.
  • A priori, ce salaire est très élevé, dans la mesure où les agents de bord gagnent en moyenne un peu plus de 60.000 dollars par an aux États-Unis, souligne le média anglais.

Le contexte : Netflix voit-il le bout du tunnel ?

  • Ce salaire très élevé est à mettre en perspective avec les licenciements menés par Netflix l’an dernier.
  • Au printemps 2022, le géant du streaming avait annoncé le licenciement d’environ 450 employés, en deux temps.
    • « Alors que nous continuons à investir de manière significative dans l’entreprise, nous avons procédé à ces ajustements afin que nos coûts augmentent en ligne avec la croissance plus lente de nos revenus », avait expliqué l’entreprise à l’époque.
  • Une décision qui avait fait suite à la première chute du nombre d’abonnés de Netflix en une décennie.
    • Lors du premier trimestre 2022, Netflix avait perdu près de 200.000 abonnés. Lors du second, près d’un million de clients avaient mis fin à leur abonnement.
    • Pour remonter la pente, l’entreprise avait annoncé diverses mesures, telles que l’arrivée de la publicité sur la plateforme, une intensification de la chasse au partage de comptes et des films « meilleurs » et « plus gros ».
  • À la mi-2022, Netflix a commencé à remonter la pente. Entre juillet et septembre, la société a gagné 2,4 millions d’abonnés.
  • Les chiffres pour le dernier trimestre de l’année écoulée devraient être dévoilés ce jeudi. Or, les estimations ne sont pas au plus beau fixe : croissance du chiffre d’affaires la plus lente de tous les temps, croissance du nombre d’abonnés la plus basse en huit ans (pour le quatrième trimestre) et un flop du côté de l’abonnement payant, rapporte Reuters.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20