Même si Biden gagne, la victoire risque d’avoir un goût amer pour les démocrates

Isopix

Les démocrates avaient bon espoir de parvenir à récupérer la majorité au Sénat, mais plusieurs défaites décisives ont réduit à peau de chagrin les chances que cela se produise. Ils devraient par contre garder la main à la Chambre des représentants, mais dans des proportions décevantes.

Au moment d’écrire ces lignes, les républicains ne sont plus qu’à trois sénateurs de conserver la majorité à la chambre haute du congrès américain. Les démocrates devaient leur reprendre 4 sièges sur les 35 en jeu lors de ces élections (ou 3 en cas de victoire de Joe Biden et Kamala Harris) pour devenir majoritaire au Sénat. Il n’en ont pour le moment décroché aucun.

Crédit: Google/Associated Press

Les démocrates en ont certes gagné un au Colorado, en détrônant le sénateur Cory Gardner, mais cette victoire a immédiatement été contrebalancée par la défaite du sénateur Doug Jones en Alabama. Ils sont en bonne voie pour en décrocher un autre en Arizona, ce qui devrait les laisser à deux sièges de la majorité.

Pour rappel, le Sénat est chargé d’approuver les lois ainsi que les nominations des hauts fonctionnaires et magistrats aux États-Unis. Quant à la Chambre des représentants, qui elle ne devrait pas échapper aux démocrates, elle co-détient le pouvoir législative et dispose notamment de l’initiative en matière de vote du budget fédéral.

Des centaines de millions de dollars

Les démocrates n’avaient pourtant pas lésiné sur les moyens financiers pour remporter un certain nombre de batailles-clés, comme le rappelle le site américain Axios:

  • En Caroline du Sud, Jaime Harrison a levé 108,9 millions de dollars pour finalement perdre contre Lindsey Graham.
  • Dans le Kentucky, Amy McGrath a dépensé 90 millions de dollars en vain face à Mitch McConnell.
  • Dans le Maine, Sara Gideon, qui avait pourtant levé 69,5 millions de dollars a dû s’incliner face à Susan Collins.
  • Au Texas enfin, 24 millions de dollars n’ont pas permis à Mary Hegar de s’imposer face à John Cornyn.

‘À tous les sondeurs: Vous n’avez aucune idée de ce que vous faites’, a déclaré Lindsay Graham après avoir remporté sa course, et dont les propos sont rapportés par le Washington Post. Il a également profité de son discours victorieux pour se moquer des sommes colossales engagées par son rival démocrate: ‘Et à tous les libéraux de Californie et de New York, vous avez gaspillé beaucoup d’argent’, a-t-il raillé.

Une victoire au goût amer?

Plusieurs duels sont encore en cours, mais ils penchent globalement en faveur des républicains. Au final, les démocrates ne devraient pas glaner plus de un ou deux sièges sur les trois ou quatre dont ils rêvaient, suite à la baisse de popularité de Donald Trump dans les sondages ces derniers mois. À ce stade, il est donc fort probable que la meilleure chance des démocrates de reconquérir le Sénat, qui leur échappe depuis 2014, leur passe sous le nez.

Cela signifie par conséquent que, s’il venait à remporter la présidentielle, Joe Biden éprouverait les plus grandes difficultés à réaliser son programme avec un Sénat acquis aux républicains, et vraisemblablement toujours sous l’influence d’un Donald Trump revanchard.