Les 4 grands enjeux numériques de l’administration Biden

Isopix

Parmi les enjeux phares qui attendent le nouveau président figure la question du numérique. S’il hérite d’une Amérique qui peine à se relever de la crise sanitaire, il devra également résoudre des problèmes de la plus haute importance, jusqu’ici éclipsés par la pandémie. Voici un aperçu des points qui devraient être abordés par l’administration Biden.

1. Limiter l’emprise des Big Tech

Sous la présidence Trump, les géants du web comme Google, Facebook, Amazon et Apple ont fait l’objet de plusieurs enquêtes et procès qui se poursuivront sous la présidence de Biden. Les Big Tech sont en effet l’un des rares sujets sur lesquels les républicains et démocrates s’accordent. 

De quoi s’agit-il ? Cette bataille politique – et juridique – repose sur une loi fondamentale de 1996, section 230, qui garantit l’immunité aux géants du web sur le contenu qu’ils hébergent.  

Les démocrates et les républicains émettent chacun des réserves sur l’article 230, mais pas pour les mêmes raisons. Les républicains estiment que la disposition légale offre une trop grande marge de manœuvre aux géants du web. À contrario, les démocrates, eux, pensent que ces entreprises bénéficient de trop de latitude pour ne pas intervenir.

Ces divergences pourraient conduire à plusieurs modifications de l’article. Celles-ci pourraient inclure l’annulation de l’immunité pour les plate-formes qui véhiculent des contenus de désinformation. Les députés pourraient aussi imposer aux Big Tech d’êtres plus clairs sur la façon dont ils modèrent leur contenu.

2. Conserver le leadership mondial sur les technologies 

Un point crucial a été mis en sourdine par le choix d’un bras de fer assumé entre Donald Trump et la Chine: quel comportement le gouvernement américain doit-il adopter face aux technologies internationales qui ne partagent pas les valeurs américaines? Les États-Unis ne souhaitent en effet pas perdre leur leadership technologique mondial, encore moins face à la Chine.

Joe Biden semble faire front commun avec l’administration Trump face à la Chine, tant dans le domaine technologique que dans d’autres secteurs. Mais à l’exception d’un intérêt manifeste pour ‘une politique plus cohérente’, le président n’a pas divulgué plus de détails sur sa marche à suivre.

Joe Biden s’est aussi prononcé en faveur d’un accroissement des investissements gouvernementaux dans les technologies américaines, dans le but de contrer les ambitions technologiques de la Chine.

Joe Biden n’est pas moins méfiant de la Chine que ne l’était Donald Trump. Le langage diplomatique devrait toutefois changer.

3. La fracture numérique

La pandémie a creusé l’écart entre les Américains qui ont accès à Internet , et ceux qui en sont privés. Plus particulièrement dans les foyers à faibles revenus ou dans les milieux ruraux.

Joe Biden entend faire du haut débit universel une priorité, mais il n’a pas précisé comment y parvenir. Le Washington Post rapporte que les conseillers du président ambitionnent d’améliorer l’ E-Rate, un programme destiné à aider les écoles et les bibliothèques pour qu’elles fournissent un accès gratuit à Internet.  

4. La cyber-défense américaine

Le plan de relance économique de Joe Biden comprend aussi la ‘modernisation de la cyber-défense américaine’. Peut-être une loi fédérale sur la protection des données verra-t-elle également le jour prochainement? 

La façon dont le gouvernement américain règlera toutes ces questions impactera inévitablement les Américains et la population mondiale. 

Mais les priorités les plus urgentes de l’administration Biden sont pour l’heure quelque peu mises en suspens, sa mission numéro une étant d’endiguer l’épidémie. À ce jour, les États-Unis déplorent plus de 41.000 décès et 2.468.81.29 cas détectés.