L’action Tesla a plongé de 28% en un mois: que se passe-t-il?

Isopix

Le constructeur de voitures électriques Tesla n’est plus à la fête. En quatre semaines, le cours de son action est passé de plus de 870 dollars à 620 dollars. Cela représente une perte de 28%.

Au début de l’année, l’avenir s’annonçait radieux pour le constructeur de voitures électriques. À son plus haut niveau en janvier, l’action Tesla valait 883 dollars, un record pour la société. La valeur boursière de la firme s’élevait alors à 800 milliards de dollars. Jeudi soir, après la fermeture des marchés américains, son prix n’était plus que de 620 dollars.

Concurrence

Selon les analystes, ce déclin est en partie dû à la concurrence croissante sur le marché des voitures électriques. De plus en plus de constructeurs automobiles traditionnels, dont General Motors et Volkswagen, se concentrent en effet sur le segment électrique.

En outre, Tesla est confronté à de nouveaux concurrents en Chine, son plus grand marché hors-Amérique. Nio, Li Motors et Xpeng, entre autres, proposent désormais des voitures électriques dans l’Empire du Milieu. Des prix plus bas, un meilleur service à la clientèle et des incitations gouvernementales font partie des principales raisons pour lesquelles les consommateurs chinois préfèrent se tourner vers des marques locales au détriment de Tesla.

L’année dernière, Tesla a réagi face à la concurrence chinoise croissante en baissant le prix de sa Model 3, l’une des voitures les plus populaires de l’entreprise. Le constructeur automobile a été contraint d’en faire de même au Japon au début de l’année pour stimuler la demande. Le prix avait alors été réduit de 24%.

Les gros investisseurs se retirent

Les perspectives de vente alarmantes et la crainte d’une bulle font fuir les investisseurs, y compris ceux qui ont toujours soutenu la société d’Elon Musk. Le millionnaire Ron Baron a annoncé jeudi avoir vendu pas moins de 1,7 million d’actions Tesla au cours des six derniers mois. En décembre, il affirmait encore que le cours de l’action pouvait monter jusqu’à 2.000 dollars.

De son côté, l’investisseur de renom Michael Burry a déclaré mercredi dernier que Volkswagen allait remporter la bataille des voitures électriques. ‘Les investisseurs sous-estiment la taille, l’échelle, les marques, l’influence et les ressources de Volkswagen’, a-t-il souligné. À noter toutefois que Michael Burry dispose d’une position courte sur Tesla. En janvier, il avait déclaré qu’il s’attendait à une implosion du prix de l’action pouvant atteindre 90%.

Lire aussi: