La Chine inflige à Alibaba une amende record de 2,3 milliards d’euros

Les régulateurs chinois ont imposé une amende record de 18,2 milliards de yuans (2,3 milliards d’euros) au géant du commerce électronique Alibaba pour pratiques monopolistiques. Le groupe fondé par Jack Ma aurait abusé de sa position dominante.

Les régulateurs ont ouvert une enquête sur les pratiques monopolistiques de l’entreprise en décembre. Le géant chinois rendrait impossible la vente de produits sur deux sites web différents. Une fois que quelqu’un a choisi Alibaba, ce produit ne peut être vendu nulle part ailleurs, indique la plainte.

L’organisme chinois de surveillance des monopoles, le Service de régulation des marchés (SAMR), a déclaré dans un communiqué que cette politique étouffe la concurrence sur le marché chinois de la vente au détail en ligne et ‘porte atteinte aux activités des commerçants sur les plateformes et aux droits et intérêts légitimes des consommateurs’.

L’amende infligée à Amazon est l’amende chinoise la plus élevée jamais infligée à une entreprise, souligne le journal économique américain Wall Street Journal. Elle est égale à 4% des ventes nationales d’Alibaba en 2019. En outre, le groupe doit revoir en profondeur ses pratiques commerciales et en faire des rapports auprès de l’organisme de surveillance au cours des trois prochaines années.

Alibaba, le leader chinois de l’e-commerce fondé par Jack Ma, a déclaré accepter l’amende et a promis lundi de présenter des plans pour rendre ses activités conformes avec les règles.

‘Alibaba n’aurait pas pu atteindre sa croissance sans une bonne réglementation et des services gouvernementaux appropriés, et la supervision critique, la tolérance et le soutien de l’ensemble de notre circonscription ont été essentiels à notre développement’, a déclaré la société.

Jack Ma dans le viseur

Jack Ma est dans le collimateur des autorités chinoises depuis quelque temps déjà. Une introduction en bourse d’un milliard de dollars du fournisseur de services de paiement Ant Group, la filiale fintech d’Alibaba, a été annulée à la dernière minute par décision des autorités.

Le mois dernier, les autorités chinoises auraient également demandé à Alibaba de se défaire de ses intérêts médiatiques. Elles s’inquiéteraient de l’influence croissante du groupe de Jack Ma sur l’opinion publique.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20