La Chine lance une enquête sur Alibaba

Isopix

Les autorités de la concurrence chinoise lancent une enquête pour savoir si Alibaba abuse de sa forte position sur le marché. C’est en tout cas ce qui a été annoncé aujourd’hui.

Le géant du commerce électronique a ‘promis de coopérer activement avec les régulateurs dans le cadre de  cette enquête’. Selon les médias d’État chinois, les autorités financières vont également entamer des pourparlers avec Ant Group, la filiale d’Alibaba.

L’Administration d’État pour la régulation des marchés a également annoncé avoir contacté Ant Group, leader mondial du paiement en ligne, pour des questions de ‘supervision’, moins de deux mois après que Pékin ait annulé à la dernière minute l’introduction en Bourse de cette filiale d’Alibaba.

Introduction en bourse de Ant Group

Pékin a en effet reporté l’introduction en Bourse de Ant Group le mois dernier. Cette introduction en Bourse devait être la plus importante jamais réalisée, mais elle a été bloquée sans explication précise de la part des autorités.

Jack Ma avait alors exprimé sa colère envers le gouvernement chinois en octobre lorsqu’il a déclaré dans un discours qu’une campagne du président Xi Jinping contre les risques financiers excessifs  était une entrave à l’innovation.

Amende de 62.000 euros

Le groupe a reçu une amende de 500.000 yuans (62 000 euros) la semaine dernière.

Suite à l’annonce de l’enquête de l’autorité chinoise de la concurrence, la valeur de l’action d’Alibaba à la Bourse de Hong Kong a chuté de 8,13 % et se chiffre désormais à environ 24 euros.