Jack Dorsey passe le flambeau à Parag Agrawal: cinq choses à savoir sur le nouveau PDG de Twitter

C’est par le biais d’un tweet que le fondateur du réseau social à l’oiseau bleu a annoncé son retrait du son poste de PDG de Twitter. Une annonce de taille à effet immédiat. C’est le responsable technique du groupe, Parag Agrawal, qui succède à Jack Dorsey à la tête de l’entreprise.

Beaucoup moins médiatisé que le cofondateur et ancien PDG de la plateforme sociale, Jack Dorsey, qui a multiplié les annonces fracassantes en lien avec les cryptomonnaies, Parag Agrawal est peu, voire pas du tout, connu du grand public. Voici donc 5 choses à savoir sur le nouveau PDG de Twitter répertoriées par CoinDesk.

1. Une pointure dans le monde de la tech

Avant d’entamer sa carrière chez Twitter, Parag Agrawal n’a pas véritablement chômé. Il a en effet cumulé plusieurs années d’expérience chez d’autres grands noms des technologies, dont Microsoft, Yahoo et AT&T. Rien que cela. Mais c’est finalement chez Twitter qu’il a atterri en 2011 en tant qu’ingénieur.

Il a contribué à plusieurs gros projets de twitter, notamment à l’amélioration de la pertinence des tweets affichés dans le fil d’actualité et a rapidement gravi les échelons jusqu’à devenir, en 2017, le directeur général de la technologie au sein du groupe (CTO). Un poste à responsabilités puisqu’il était en charge de la stratégie technique de l’entreprise, « dirigeant les travaux visant à améliorer la vitesse de développement tout en faisant progresser l’état de l’apprentissage automatique dans l’ensemble de l’entreprise », indique sa biographie sur le site de Twitter.

C’est grâce à son « travail dans l’ingénierie des revenus et des consommateurs, y compris son impact sur la réaccélération de la croissance de l’audience en 2016 et 2017 », qu’Agrawal est devenu CTO. Des faits d’armes qui ont fait de lui le premier ingénieur distingué de l’entreprise.

Quatre ans plus tard, il a été promu chief executive officer (CEO), avant de succéder le 29 novembre 2021 à Jack Dorsey en tant que PDG de Twitter.

2. Décentralisation et cryptographie

Au cours de sa carrière chez Twitter, l’homme a participé à de nombreux projets, dont celui baptisé Bluesky. Il s’agit d’une initiative qui vise à créer un protocole de réseau social décentralisé, « de sorte que plusieurs réseaux sociaux, chacun avec ses propres systèmes de conversation et de modération, puissent interagir avec d’autres réseaux sociaux via un standard ouvert ».

Mais Parag Argawal a également contribué au projet de cryptographie de Twitter, qui a permis la mise en place des pourboires en cryptomonnaies et la vérification des jetons non fongibles sur la plateforme.

3. L’amélioration globale de Twitter

Pendant un temps, le réseau social à l’oiseau bleu était en proie à des ralentissements. Des performances particulièrement lentes ne lui permettaient pas de lancer de nouvelles fonctionnalités dans les meilleures conditions, et ce, pour une raison simple : Twitter exécutait ses services et projets sur ses propres serveurs. Or, ces derniers n’étaient pas assez costauds pour faire tourner la machine sans accroc. C’est pourquoi en 2018 l’entreprise a décidé de migrer le stockage de ses données et services sur le cloud, celui de Google, puis d’Amazon par la suite. En tant que directeur général technique chez Twitter, Agrawal a dirigé la migration de la plateforme vers les serveurs cloud.

4. Apprentissage automatique plus éthique

Le nouveau PDG de Twitter a contribué aux efforts de la plateforme visant à améliorer les algorithmes racialement discriminatoires en 2018. Twitter avait en effet essuyé plusieurs critiques vis-à-vis du recadrage d’image jugé raciste.

Il a également participé à rendre l’apprentissage automatique de la plateforme responsable et a amélioré l’intelligence artificielle utilisée par Twitter pour détecter et bannir les comptes bots, pointer les contenus susceptibles d’être dangereux ou relatant des fake news.

5. Un utilisateur de Twitter peu loquace

Contrairement au cofondateur de l’entreprise, Parag Agrawal ne s’exprime pas beaucoup sur Twitter. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas un adepte de la plateforme. Il se contente simplement de retweeter des publications et de commenter l’actualité relative à Twitter.

Difficile d’imaginer que sa promotion puisse changer ses habitudes de tweets, mais on peut tout de même s’attendre à ce qu’il reçoive davantage d’attention. Depuis l’annonce de Jack Dorsey, le compte de Parag Agrawal est passé de 24.000 abonnés à plus de 260.000.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20