Pourquoi le départ de Twitter de Jack Dorsey est une bonne nouvelle pour le bitcoin

C’est la grande info de la semaine au rayon des réseaux sociaux : le PDG de Twitter, l’emblématique Jack Dorsey, a annoncé ce lundi qu’il faisait un pas de côté et qu’il quittait la compagnie à l’oiseau bleu, laissant la place à Parag Agrawal. Dorsey parsemait déjà les derniers mois d’indices qu’il comptait prendre du temps pour se consacrer à son autre société, Square, et aux cryptomonnaies, en particulier le bitcoin. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour le jeton, qui a besoin de ce genre de soutien de poids pour croire en lui et investir.

Du temps pour lui et pour le jeton

A tout juste 45 ans, on imagine évidemment mal le gazouilleur à l’emblématique barbe prendre sa retraite, d’autant qu’il reste le PDG d’une autre compagnie, la société spécialisée dans les transaction électroniques Square. Selon CNBC, ce n’est un secret pour personne : si Dorsey quitte ainsi Twitter, en bons termes, mais de manière totale, c’est parce qu’il a d’autres plans en tête, et ceux-ci impliquent sa grande passion qu’est le bitcoin.

Dorsey est un fan de longue date de la plus grosse cryptomonnaie du marché, qu’il considère comme une « technologie Internet fondatrice qui n’est pas contrôlée ou influencée par un seul individu ou une seule entité. »

« Si je n’étais pas chez Square ou Twitter, je travaillerais sur le bitcoin » déclarait Dorsey en juin dernier, lors de Bitcoin 2021, une méga-conférence qui a attiré des dizaines de milliers de personnes à Miami.

Son départ de Twitter ne peut qu’accorder ce précieux temps libre qui manquait au magnat des réseaux pour se consacrer pleinement au bitcoin, y compris au sein de Square, estime Tom Lee, directeur de recherche chez Fundstrat Global Advisors: « C’est un gros coup de pouce pour la crypto. Il n’y a pas assez de capitaux alloués à l’innovation dans le domaine des cryptomonnaies, alors il faut des gens comme Jack Dorsey pour venir vraiment concentrer les efforts. »

Des idées neuves pour le Bitcoin

C’est d’ailleurs déjà ce qu’il faisait depuis un moment au sein de sa seconde compagnie: Square s’est lancée dans le commerce de bitcoins dès 2018 avec l’application Cash, permettant aux utilisateurs d’acheter et de vendre des jetons. En 2019, la société a formé Square Crypto, une équipe indépendante dédiée à la contribution aux travaux open-source sur le bitcoin, et tout juste l’année dernière, Square a lancé la Cryptocurrency Open Patent Alliance (COPA), une organisation à but non lucratif visant à mettre en commun des brevets pour encourager l’innovation dans le domaine.

En juillet dernier, Square a déclaré qu’il créait une nouvelle entreprise dédiée à la construction d’applications de finance décentralisée (DeFi) pour le bitcoin, que Dorsey a décrit comme « une plateforme de développeurs ouverte ayant pour seul objectif de faciliter la création de services financiers non dépositaires, sans permission et décentralisés. »

Jack part à la mine

On peut aisément deviner que son retrait de Twitter était donc un geste planifié depuis un certain temps afin de se consacrer plus aisément à sa grande passion financière et numérique : rien qu’en octobre dernier, il annonçait que la société pourrait se lancer dans l’exploitation minière de bitcoins et, au début du mois, Square a publié un livre blanc détaillant les plans de lancement de « tbDEX », sa propre bourse décentralisée pour l’achat et la vente de crypto-monnaies. La firme bâtit également son propre portefeuille matériel pour « rendre la garde de bitcoins plus courante. »

Square a investi 351, 7 millions de dollars dans le bitcoin au 30 septembre dernier, et ce n’est vraisemblablement pas fini. Il n’est pas exclu que le geste de Jack Dorsey contribue à consolider encore le succès de la cryptomonnaie, qui a vu une reprise impressionnante ces derniers mois après un long creux historique.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20