In memoriam: Internet Explorer (1995-2022)

Microsoft a annoncé mercredi qu’il retirerait la prise d’Internet Explorer (IE) l’année prochaine. Ce n’était pas vraiment une surprise. Le navigateur pourtant leader du marché à ses débuts n’est utilisé que par 1% des utilisateurs aujourd’hui. Microsoft intégrera une version d’Explorer dans son nouveau navigateur Edge. Car plusieurs entreprises n’ont toujours pas abandonné la licence.

Après plus de 25 ans d’existence, c’en est assez, selon Microsoft. Il est temps de mettre enfin de côté le navigateur Web classique Internet Explorer. Le 15 juin 2022, le navigateur n’aura même pas soufflé sa 27e bougie que le support sera interrompu. L’IE avait été lancé le 16 août 1995.

L’apogée d’Explorer a eu lieu il y a déjà longtemps. Aujourd’hui, presque plus personne n’utilise ce logiciel obsolète. Microsoft lui-même a lancé un nouveau navigateur Web avec Edge en 2015. Cette année, Edge compte déjà au moins 600 millions d’utilisateurs.

La fin d’une ère

Le pic absolu d’Explorer a eu lieu en 2003, lorsque pas moins de 95% de tous les internautes utilisaient le navigateur Web de Microsoft.

En 2010, Explorer comptait encore au moins 1 milliard d’utilisateurs. À l’époque, cela représentait encore 60% des internautes dans le monde. Ensuite, Explorer a petit à petit perdu sa place de leader au profit de navigateurs plus innovants et plus récents.

Firefox de Mozilla a pris la deuxième place en 2010 avec 442 millions d’utilisateurs, soit 24,5% de tous les utilisateurs d’Internet à l’époque.

Google Chrome était encore un petit acteur à l’époque avec 110 millions d’utilisateurs (6,1% de tous les internautes). Aujourd’hui, le navigateur de Google compte 2,65 milliards d’utilisateurs. C’est un peu plus de la moitié des internautes dans le monde, ce qui fait de Chrome le navigateur préféré.

Qui diable utilise encore Internet Explorer?

Les derniers utilisateurs qui ne jurent que par Explorer sont principalement de grandes entreprises assez anciennes et qui ont donc connu les débuts d’Internet et des organisations qui sont très peu souvent sur le Web. Cela reprend surtout les entreprises du secteur de la santé, les usines obsolètes et les collectivités locales.

Ces organisations sont (in)volontairement bloquées sur Explorer parce qu’elles n’ont pas su ou pas voulu mettre leur système informatique à jour. En conséquence, ces entreprises font désormais partie d’une ‘dette technologique’. C’est un terme informatique qui signifie que plus les entreprises attendent avant de monter en puissance leur système informatique, plus la tâche deviendra difficile.

Microsoft avait déjà bien compris cette tendance en 2015 et c’est pour cette raison qu’Edge a été lancé. La firme fondée par Bill Gates espérait que les entreprises basculeraient vers ce nouveau navigateur.

Pour ceux qui n’ont toujours pas fait ce changement, un mode Explorer sera intégré à Edge après la disparition de IE et ce jusqu’en 2029. Le fantôme d’Internet Explorer continuera donc à errer pendant un moment.

En savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés