Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 30 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Google, Amazon, Facebook et Apple engrangent, mais Wall Street en veut toujours plus

Logo Business AM
Tech

30/10/2020 | Anthony Planus | 5 min de lecture

GAFA: Google, Amazon, Facebook, Apple. - Isopix

Rien ne semble pouvoir arrêter les GAFA dans leur marche en avant, ni la crise du coronavirus, ni les pressions politiques. Les résultats de Google, Amazon, Facebook et Apple ont une fois de plus dépassé les prévisions au troisième trimestre, même si les investisseurs rêvaient à des chiffres encore plus spectaculaires.

Google

Alphabet, la maison-mère de Google, a enregistré un chiffre d’affaires de 46,2 milliards de dollars, en hausse de 14% sur un an, et un bénéfice net de 11,2 milliards (contre 7 milliards un an plus tôt).

Dans le détail, Google a engrangé 37,1 milliards de dollars de recettes, contre 34 milliards l’an dernier, et YouTube a enregistré plus de 5 milliards de revenus publicitaires, contre 3,8 milliards un an plus tôt.

Dans la foulée, son action s’envolait fort logiquement de 6%.

Amazon

Amazon a vu son chiffre d’affaires bondir de 37%, à plus de 96 milliards de dollars, au troisième trimestre. Ses bénéfices ont atteint le montant record de 6,3 milliards de dollars, soit près de trois fois plus que l’an dernier à la même période.

Mais cela n’a pourtant pas empêché son action de perdre 1% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York jeudi. Les investisseurs ont en effet jugé trop faibles les prévisions pour les fêtes de fin d’année… Amazon table sur des ventes comprises entre 112 et 121 milliards de dollars.

Facebook

Quant à Facebook, il a dégagé un bénéfice net de 7,85 milliards de dollars. Et ce malgré le boycott décrété durant l’été par des centaines de marques, alors que le réseau social tire la quasi-totalité de ses revenus de la publicité. Son chiffres d’affaires affichait lui une hausse de 22% à 21,5 milliards.

Cela signifie que la marge opérationnelle (rapport entre le résultat d’exploitation et le chiffre d’affaires) s’élève à 37%, un pourcentage dont la plupart des entreprises ne peuvent que rêver.

Par ailleurs, la galaxie de Mark Zuckerberg (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp) a pu se féliciter d’avoir compté, au 30 septembre, quelque 3,2 milliards d’utilisateurs qui se sont connectés au moins une fois sur le mois. Par contre, le nombre d’utilisateurs de Facebook a diminué en Amérique du Nord, son marché le plus profitable, et la tendance devrait se poursuivre.

Après avoir un temps hésité, son titre s’appréciait finalement de 1,48% dans les échanges suivant la clôture de Wall Street.

Apple

Seul maillon ‘faible’ des GAFA, Apple a vu ses ventes d’iPhone ralentir au quatrième trimestre de son exercice décalé, à ‘seulement’ 26,4 milliards de dollars. Ce qui représente une baisse de plus de 20% par rapport à la même période l’an dernier. Le chiffre d’affaires de la marque à la pomme était également en recul de près de 30% en Chine (Hong Kong et Taïwan compris), même si ses ventes globales ont atteint 64,7 milliards, en légère hausse par rapport à l’année passée.

Il n’en fallait pas plus pour courroucer les investisseurs. L’action Apple perdait plus de 4% après cette annonce.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    62.235.120
  • Nombre
    de décès
    1.452.317
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    574.448
  • Nombre
    de décès
    16.461
Logo Business AM

Business AM | Stocks