En parallèle de son métavers, Meta développe 4 casques VR, dont un « ordinateur portable pour le visage »

Un nouveau casque de réalité virtuelle signée Meta devrait être dévoilé dans le courant de l’année. Le Project Cambria, comme il a été nommé en interne, devrait se différencier particulièrement fort des précédents modèles de Meta. Il sera un véritable « ordinateur portable pour le visage ».

Meta poursuit ses ambitions concernant le développement de son propre monde virtuel. Un projet d’envergure qui nécessitera l’utilisation de produits dédiés ; casques de réalité virtuelle et mixte. Et ça, la maison mère de Facebook en est bien consciente, et ce, depuis un moment déjà. C’est pourquoi Meta travaillerait sur pas moins de 4 nouveaux dispositifs AR/VR, dans des gammes de prix différentes.

Un dispositif mixte haut de gamme

Le projet le plus abouti, baptisé Cambria – évoqué il y a déjà plusieurs mois -, est attendu pour cette année, a confirmé Meta. Il s’agit d’une version haut de gamme de son actuel Quest 2, mais qui se destine à un tout autre public. Ici, il n’est pas question de jouer à des jeux en réalité virtuelle, mais plutôt d’une « utilisation professionnelle ».

Il « remplacera éventuellement votre ordinateur portable ou votre installation de travail. Cet appareil haut de gamme sera doté d’une ergonomie améliorée et d’un système de réalité mixte à travers les couleurs, afin d’intégrer de manière transparente la réalité virtuelle au monde physique », a expliqué Mark Zuckerberg dans un post Facebook.

« Nous intégrons également le suivi des yeux et du visage afin que votre avatar puisse établir un contact visuel et des expressions faciales, ce qui améliore considérablement votre sentiment de présence. C’est aussi un bon exemple de la raison pour laquelle nous développons du matériel en plus des plateformes sociales », a poursuivi le fondateur du réseau social.

Une description qui ne laisse aucun doute sur les ambitions de Meta avec cet objet qui a tout pour être un accessoire dédié au métavers. Cambria devrait être dévoilé en septembre prochain, au prix de 799$.

Un ordinateur portable pour le visage

Selon les premières informations, l’appareil offrira une qualité d’affichage haute définition qui permettra de lire du texte. Pratique pour taper et lire des mails ou coder dans un environnement VR. Cambria devrait logiquement fonctionner sur le système d’exploitation Android de Meta et disposerait d’une puissance de traitement proche d’un ordinateur portable bas de gamme. De quoi faire tourner des applications, ainsi que le logiciel Quest.

Quatre casques d’ici 2024

Mais ce n’est pas tout. Meta prévoit en réalité de sortir trois autres dispositifs de réalité virtuelle au cours des deux prochaines années, selon une feuille de route interne consultée par The Information. Un agenda serré qui reflète les ambitions de Meta vis-à-vis des mondes virtuels, car en promouvant ce type d’appareil auprès du grand public, l’entreprise promeut également son métavers avant même qu’il ne soit officiellement lancé.

Un nouveau casque devrait sortir en 2023 et deux autres en 2024 – dont l’un ne devrait être qu’une version améliorée du projet Cambria – nom de code Funston. Les deux autres ne seraient que des évolutions de l’actuel Quest, nom de code Stinson (2023) et Cardiff (2024).

Enfin, en parallèle, afin de compléter son catalogue d’accessoires connectés, Meta devrait sortir en 2024 des lunettes de réalité augmentée (projets Nazare et Hypernova) – à des gammes de prix différentes -, ainsi qu’un bracelet connecté permettant de contrôler les lunettes via des mouvements musculaires.

Les projets de Meta en matière d’objets connectés sont donc nombreux, preuve que l’entreprise américaine croit dur comme fer en ce type de produits qui, rappelons-le, seront en partie essentiels pour s’immerger dans le futur métavers de Meta.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20