En dépit d’une baisse du nombre de cas, les hospitalisations et les admissions en soins intensifs s’envolent

Des médecins du CHR de la Citadelle (Liège) soignent un patient Covid aux soins intensifs – Isopix

Les chiffres du jour ne sont pas encourageants. Le nombre d’hospitalisations en Belgique continue de dangereusement augmenter. Et les services de soins intensifs se rapprochent toujours un peu plus de la saturation.

Commençons tout de même cette analyse des chiffres du jour par une ‘bonne’ nouvelle: le nombre de nouvelles infections est à la baisse. Entre le 25 et le 31 octobre, une moyenne de 14.235,4 cas a été recensée chaque jour. C’est un recul de 4% par rapport aux 14.569,1 cas comptabilisés au cours de la semaine précédente. 

Un éventuel enthousiasme vis-à-vis de ces chiffres doit tout de même être tempéré. Pour rappel, la Belgique a adopté une nouvelle politique de testing: les asymptomatiques ne sont plus testés. Cela joue sans doute sur la détection des nouveaux cas, étant donné qu’il y a eu 9% de tests en moins par rapport à la semaine passée.

Soulignons toutefois que le taux de positivité tend à baisser depuis quelques jours. La proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint désormais 28,8%.

La situation empire dans les hôpitaux

Dans les hôpitaux, en revanche, les chiffres sont de plus en plus alarmants.

Sur les dernières 24 heures, 876 nouveaux patients ont été admis dans les hôpitaux belges. Il s’agit d’un (triste) record pour notre pays depuis le début de la crise sanitaire. Avec une moyenne quotidienne de 692,4 nouvelles hospitalisations entre le 28 octobre et le 3 novembre, on recense une hausse de 26% par rapport à la semaine précédente.

Le nombre de sorties (662 mardi) reste toujours inférieur à celui des entrées. Conséquence: on se rapproche chaque jour davantage de la saturation des hôpitaux. On recensait hier 7485 personnes hospitalisées en Belgique. Un chiffre jamais atteint jusqu’alors.

Constat tout aussi alarmant aux soins intensifs, où le nombre de patients a presque doublé en une semaine. Actuellement, 1351 patients sont aux soins intensifs. Or, 2.000 lits y sont disponibles partout en Belgique. Un chiffre que les hôpitaux doivent faire passer à 2.800 depuis lundi, avec le déclenchement de la phase 2b et, par exemple, la transformation de salle de réveil en salle pour patients intubés. Mais malgré ces mesures, à cette allure, il ne devrait plus y avoir de lits de soins intensifs disponibles en Belgique d’ici une semaine.

16 patients belges ont dû être transportés en Allemagne depuis le 1er octobre.

Le nombre de décès grimpe en flèche

Enfin, Sciensano rapporte que 258 nouveaux décès liés au coronavirus ont été enregistrés mardi. Ces chiffres ne cessent d’augmenter. Entre le 25 et le 31 octobre, notre pays a recensé chaque jour une moyenne de 136,3 décès, contre 61,3 la semaine précédente. Cela représente une hausse de 122%. Et ce n’est probablement pas prêt de diminuer, étant donné que les chiffres des décès ont tendance à mettre plus de temps à ralentir que ceux des nouvelles contaminations et hospitalisations.

Résumé de la situation sur les 7 et 14 derniers jours

Les effets des dernières mesures ne sont donc globalement pas encore visibles. Mais Yves Van Van Laethem de Sciensano pense que le pic actuel pourrait basculer positivement.