« La crise énergétique de l’Europe n’a pas grand-chose à voir avec Poutine et sa guerre en Ukraine »

Selon Per Lekander, gestionnaire de portefeuille au sein de la société d’investissement Clean Energy Transition, la guerre en Ukraine n’a pas grand-chose à voir avec la crise énergétique que traverse actuellement l’Europe. « J’oserais même presque dire que Vladimir Poutine a contribué à améliorer la situation énergétique », note-t-il dans une interview accordée au site d’information américain CNBC.

Pourquoi est-ce important ?

L'année 2022 restera dans l'histoire comme l'année de la flambée des prix de l'énergie. En raison de la guerre en Ukraine, entre autres, nous payons plus cher notre consommation de gaz et d'électricité qu'il y a un an. Le pire semble désormais derrière nous, mais les experts préviennent que l'approvisionnement en énergie pourrait être menacé l'hiver prochain.

Dans l'actualité : M. Lekander déclare dans une interview accordée à CNBC que plusieurs facteurs ont joué un rôle dans la crise énergétique à laquelle l'Europe est confrontée aujourd'hui. Selon lui, cette crise n'est pas uniquement due à la guerre en Ukraine.

  • Les prix de l'énergie ont baissé au cours des derniers mois, mais ils restent élevés par rapport à l'année dernière. Le prix du gaz européen (TTF Natural Gas Futures) est actuellement d'environ 140 euros par méga
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20