Conduite sans les mains sur autoroute: Mercedes bat Tesla et obtient une autorisation historique en Allemagne

Nul n’est prophète en son pays ? Ne dites pas ça à Mercedes-Benz. La filiale de Daimler vient d’obtenir une très belle victoire sur ses terres allemandes. La conduite sans les mains sur autoroute arrive dans un mois chez nos voisins. Sous certaines conditions, bien sûr.

Après des examens de plusieurs mois, le Kraftfahrt-Bundesamt, le régulateur allemand de l’automobile, a donné son feu vert au système Drive Pilot de Mercedes-Benz. Il a été homologué en tant que technologie de conduite autonome de niveau 3.

Cela faisait plusieurs années que l’Allemagne disposait des textes légaux pour octroyer ce type d’accord: Mercedes est donc la première à en bénéficier.

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ?

Ce feu vert concerne environ 13.000 km du réseau autoroutier allemand (Autobahn). Les conducteurs des Mercedes équipées du Drive Pilot pourront activer le système lorsqu’il y aura beaucoup de trafic et qu’il ne sera pas possible de rouler à plus de 60 km/h. A ce moment-là, ils ne seront plus maîtres à bord, et donc pas responsables en cas de crash. C’est le constructeur qui sera considéré comme fautif. Là aussi, c’est une première.

Les conducteurs pourront alors lâcher le volant et s’adonner aux activités qu’ils désirent. Comme regarder un film, écrire un e-mail, participer à une visioconférence ou jouer, détaille Mercedes. Pas question, par contre, de piquer un somme ou de passer sur le siège passager: des caméras sonneront directement l’alerte. Il leur faudra en effet être toujours capable de reprendre le volant en cas de problème.

La fonctionnalité sera proposée aux clients désireux d’acheter une Mercedes Classe S à partir du début de l’année prochaine. Soit dans moins d’un mois. L’option sera également disponible sur l’EQS quelques mois plus tard. Son prix n’est pas encore connu.

« Nous avons vu que les clients sont très disposés à payer les prix dans le secteur technologique », s’est contenté de déclarer Markus Schäfer, directeur de la technologie chez Daimler. Selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung, le prix sera composé de quatre chiffres.

L’appétit vient en mangeant

Mercedes a obtenu l’homologation de son système pour l’Allemagne, mais elle a déjà déclaré qu’elle visait le feu vert dans d’autres pays. La firme cible notamment la Chine et les Etats-Unis, où elle proposera son système dès que le cadre légal le lui permettra.

« Avec cette étape importante, nous prouvons une fois de plus notre travail de pionnier dans le domaine de la conduite automatisée et nous amorçons également un changement radical de paradigme », s’est félicité Markus Schäfer.

Tesla dépassée

Mercedes obtient plus qu’une simple victoire en Allemagne. Puisqu’il s’agit aussi (presque) d’une première dans le monde. Aucun autre constructeur n’avait jusqu’ici obtenu une autorisation pour déployer commercialement une technologie de conduite autonome de niveau 3. Sauf Honda (d’où le presque), qui a obtenu pareille autorisation au Japon l’an dernier, mais qui ne l’a exploitée que via une série très limitée de ses Legend.

Tesla, qui a fait de la conduite autonome un de ses fers de lance, n’a par exemple reçu pour son Autopilot que des feux verts de niveau 2. Ce qui signifie que les conducteurs doivent toujours rester attentifs à la route: pas question pour eux de jouer ou de pianoter sur leur smartphone.

En Allemagne, la firme d’Elon Musk a même reçu une petite claque l’an dernier. Un tribunal a en effet jugé que ses publicités autour de la « conduite autonome » étaient trompeuses, et qu’elle n’était donc plus autorisée à employer ce terme pour faire la promotion de ses véhicules.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20