Chiffres en hausse: ‘Ce n’est pas encore dramatique, mais il est temps d’agir’

Le centre de crise s’est réuni ce lundi. La dernière conférence de presse avait eu lieu le 12 juin. Il y en aura dorénavant trois par semaine.

La conférence a débuté avec une mise en contexte et quelques chiffres, communiqués par le virologiste Yves Van Laethem :

  • Il y a 154 nouveaux cas par jour sur une moyenne de 7 jours. C’est 66 % de plus que la moyenne de la semaine précédente.
  • 10 nouvelles hospitalisations par jour, 3 % de nos unités de soins intensifs sont occupées par des patients atteints du coronavirus.
  • Il y a en moyenne deux décès par jour.
  • Les résurgences de cas se font de façon locale à Anvers, dans le Limbourg et en Flandre occidentale.

Pour l’instant, selon Van Laethem, la situation n’est pas préoccupante, mais il appelle à la vigilance. ‘Le virus ne part pas en ‘vacances’, mais comme nous sommes autorisés à nous revoir et à voyager, nous devons être plus attentifs. Ce n’est pas encore dramatique mais il est temps d’agir. Il est possible que vos amis et votre famille soient porteurs du virus, alors essayez de limiter vos contacts.’. 

Éviter les grands rassemblements

Le Conseil a également estimé qu’il était regrettable que la police doive encore intervenir pour éviter les fêtes ou les grands rassemblements. ‘Ce sont juste les conditions idéales pour transmettre le virus. Nous devons donc essayer d’éviter cela. La situation ne va pas s’améliorer de cette façon’, a déclaré Baudouin Catry. Le virologue souligne également que toute personne présentant des symptômes doit rester chez elle et prendre contact avec son médecin de famille, se mettre en quarantaine et suivre les directives.

Actuellement, les nouvelles infections sont principalement détectées dans la population dite ‘active’. ‘Voilà pourquoi il est impératif que nous respections strictement les mesures. Il est encore possible de contenir l’épidémie [et d’éviter une deuxième vague]’, a-t-il déclaré.

Le traçage 

‘Si un sujet est testé positif, les personnes qu’il peut avoir infectées doivent en être informées le plus rapidement possible’, a ajouté Karine Moykens, la responsable Testing et Tracing. Pour effectuer un bon traçage, il est important d’être en possession des bonnes informations. Or, ces derniers jours, on constate que les données transmises n’ont pas été traitées de la façon la plus efficace qui soit. C’est pourquoi de nombreuses initiatives locales ont désormais été lancées. Karine Moykens s’est d’ores et déjà engagée à améliorer le traitement des données et à collaborer avec ces initiatives locales. 

Moykens a également communiqué quelques chiffres, sur base de calculs effectués depuis le 17 juillet : 

  • 71 % des patients qui contractent le virus le développent le jour même. 
  • Parmi ces 71%, 48% ont également déclaré avoir été en contact avec d’autres personnes 
  • Traçage: 1.100 personnes ont reçu une visite à  domicile lorsqu’elles n’étaient pas joignables par téléphone. Suite à ces visites, la moitié a encore fourni ses données personnelles au service de traçage. 
  • D’ici la fin de cette semaine, les personnes qui ne peuvent pas répondre au téléphone, pourront directement rappeler les traceurs de contact 
  • Important: les données de Sciensano seront transmises le plus rapidement possible

Les traceurs pourront également demander des informations supplémentaires quant à la manière dont les sujets infectés ont été en contact avec leur entourage, pour détecter les foyers d’infection plus rapidement. 

Une application de partage 

Les organisateurs d’un événement seront invités à dresser une liste comprenant les coordonnées des participants. Les entreprises seront également informées si plusieurs de leurs employés sont malades. Les voyageurs en provenance de zones à haut risque devront aussi remplir un formulaire stipulant qu’ils s’engagent à respecter toutes les mesures et recevront un message les invitant à aller se faire dépister. 

Enfin, une application mobile, commune à l’ensemble du pays, permettra de partager des informations de tracing avec d’autres pays. Cette dernière ne sera toutefois pas disponible avant la fin du mois d’août, nous devrions en savoir plus d’ici le 15 août. 

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20