Le comité de concertation a tranché: pas de renforcement des mesures sanitaires

Sophie Wilmes (MR)
Isopix

Le comité de concertation a pris fin ce dimanche vers 13 h. Les experts de la santé publique, le Groupe d’Experts de l’Exit Strategy (GEES), le Risk Management Group et les autorités régionales se sont rencontrés ce matin pour discuter de la situation épidémiologique du pays.

Depuis plus d’une semaine, les équipes de Sciensano observent une augmentation du nombre de cas positifs au coronavirus. La Première ministre a donc avancé le comité de concertation pour analyser les mesures à prendre.

La réunion s’étant finie vers 13 h, les conclusions ont été transmises par communiqué de presse :

  • La hausse des cas est due à ‘des foyers épidémiologiques circonscrits, liés à des événements et/ou des cercles sociaux particuliers’. Ce n’est donc pas considéré comme une dispersion généralisée. Le comité a donc décidé de ne pas renforcer les mesures sanitaires. ‘La méconnaissance ou le suivi moins strict des « règles d’or » et des gestes-barrières sont fréquemment le facteur déclenchant’, explique le communiqué de presse. Un rappel des 6 règles d’or est donc nécessaire :
    • Respecter les mesures d’hygiène : se laver régulièrement les mains, tousser dans son coude, porter un masque dans les lieux publics en intérieur, etc.
    • Favoriser les activités en extérieur
    • Apporter une attention particulière aux personnes vulnérables
    • Respecter les distances de sécurité
    • Limiter les contacts à une bulle de 15 personnes par semaine
    • Ne pas se rassembler à plus de 15
  • Les conférences de presse du centre de crise vont reprendre. Ce ne sera pas de manière journalière, mais plusieurs fois par semaine pour ‘fournir régulièrement une lecture juste et réaliste des données’.

Au vu de ces conclusions, un Conseil national de sécurité ne sera pas organisé ce dimanche. Mardi, le comité de concertation se réunira à nouveau ce mardi pour discuter de l’évolution de l’épidémie. Le CNS est maintenu à jeudi. La possibilité d’un renforcement des mesures y sera à nouveau discutée en fonction des nouvelles données sanitaires.