À quoi joue Elon Musk ? Après avoir publié de nouvelles offres d’emploi, Tesla annule des événements de recrutement en Chine

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas en matière de politique d’embauche chez Tesla. Le constructeur automobile se livre à un curieux manège, notamment en Chine, où il fabrique la moitié de ses véhicules.

Vendredi dernier, Elon Musk annonçait une inquiétante nouvelle pour les employés de Tesla. Confiant avoir un « super mauvais pressentiment », il avait fait savoir que 10% des postes étaient menacés. C’est-à-dire 10.000 emplois. Il n’avait toutefois pas précisé les régions du monde dans lesquels ces licenciements pourraient survenir.

Dans la foulée, cette semaine, il est apparu que Tesla avait l’intention de continuer d’embaucher en Chine. Plutôt contradictoire. De nouvelles offres sont récemment apparues (ingénieurs en aérodynamique, gestionnaires de la chaîne d’approvisionnement, directeurs de magasin, superviseurs d’usine, ouvriers) sur les réseaux sociaux chinois de l’entreprise, a remarqué Reuters. Pas plus tard qu’hier aurait d’ailleurs eu lieu – cela n’a pas été confirmé – un événement de recrutement en ligne a lieu, pour embaucher au niveau de la « manufacture smart ».

De ces événements, on aurait eu tendance à conclure qu’Elon Musk souhaitait éviter de se brouiller avec Pékin, étant donné que ses activités spatiales sont mal perçues par les autorités chinoises. Dans l’autre sens, s’il licencie aux États-Unis et embauche en Chine, cela n’aurait pas du tout redoré son blason – déjà peu reluisant – auprès de l’administration Biden.

Trois événements de recrutement annulés

Face à cette situation pour le moins inconfortable, il apparait à présent que Musk tente de nuancer sa position. D’après Reuters, Tesla vient d’annuler trois événements de recrutement en ligne prévus ce mois de juin en Chine.

Le constructeur automobile américain n’a pas donné d’explication à ces trois annulations. Cette décision permet en tout cas de moins dénoter par rapport aux déclarations de Musk de la semaine dernière. Mais il y a toujours un millier d’offres d’emploi actives chez Tesla en Chine, note Reuters.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20