Pour la toute première fois, Joe Biden a prononcé le mot « Tesla » lors d’un discours officiel: en rockstar, Elon Musk remercie ses fans

Depuis son entrée en fonction comme président des USA, Joe Biden a régulièrement été critiqué par Elon Musk. Le patron de Tesla lui reproche d’ignorer injustement son entreprise de voitures électriques. Ce mardi, Joe Biden a, semble-t-il, commencé à enterrer la hache de guerre.

« Depuis 2021, les entreprises ont annoncé des investissements totalisant plus de 200 milliards de dollars dans la fabrication nationale ici en Amérique, qu’il s’agisse d’entreprises emblématiques comme GM et Ford qui développent la production de nouveaux véhicules électriques, de Tesla – le plus grand constructeur de véhicules électriques de notre pays – ou d’entreprises plus jeunes et innovantes comme Rivian qui construit des camionnettes électriques ou Proterra qui construit des bus électriques ».

Un extrait du discours sur la construction automobile américaine prononcé mardi par Joe Biden qui n’a échappé à aucun média américain. Et pour cause ! C’est la première fois en un peu plus d’un an de présidence qu’il prononce le nom de l’entreprise automobile d’Elon Musk.

Bataille rangée

Depuis un peu plus d’un an, Elon Musk n’a cesse de se plaindre du traitement que réserve Joe Biden à Tesla, rappelle Reuters. Il déplore le fait que l’administration Biden loue les progrès des légendaires GM et Ford en matière d’électrique, tout en minimisant – pour ne pas dire fermant les yeux sur – la réussite de Tesla, bien plus importantes. Musk estime que la politique de Biden en matière de véhicules électriques est centrée autour des syndicats. Ce qui l’embête, Tesla (comme Toyota) n’ayant aucun travailleur syndiqué aux Etats-Unis, au contraire de GM et Ford, entre autres.

« (Ils) n’ont pas mentionné Tesla une seule fois et ont fait l’éloge de GM et Ford pour avoir mené la révolution des VE. Cela ne vous semble-t-il pas un peu partial ? Ce n’est pas l’administration la plus amicale, elle semble être contrôlée par les syndicats », avait ainsi regretté Elon Musk en septembre.

Le mois dernier, à l’occasion d’un sommet réunissant les plus grands chefs d’entreprise américain, Joe Biden avait notamment rencontré les patrons de GM et de Ford. Elon Musk n’y avait pas été convié: il avait vu rouge. Dans plusieurs tweets, il avait qualifié le président de « marionnette aux chaussettes humides sous forme humaine » « traitant le public américain comme des imbéciles ». « Pour des raisons inconnues, @potus est incapable de prononcer le mot Tesla », avait-il ajouté, partageant un lien vers une pétition de fans demandant à Joe Biden de « reconnaître Tesla pour son dur labeur ».

« Nous savons que Tesla est un important producteur de VE »

Du côté de la Maison Blanche, on a déjà admis à demi-mot que si Tesla n’était pas portée aux nues, c’était bien en raison de sa vive opposition au syndicalisme. Interrogée en août pour savoir si la Maison Blanche n’avait pas invité Elon Musk à un événement important parce que les travailleurs de Tesla n’étaient pas syndiqués, l’attachée de presse Jen Psaki, avait répondu : « Je vous laisse tirer votre propre conclusion. »

Lors du sommet de janvier dernier, Jen Psaki avait souligné le fait que les trois entreprises présentes – Ford, GM et Stellantis – étaient « les trois plus grands employeurs de l’United Auto Workers ». Révélateur.

Quant à la première présence de Tesla dans un discours officiel, survenue donc ce mardi, la porte-parole s’est contentée de commenter ceci: « Nous savons tous que Tesla est un important producteur de véhicules électriques ». Elle a ajouté que la Maison Blanche voyait dans l’industrie en général « une énorme opportunité » pour les États-Unis.

« Vous avez fait la différence »

Suite au discours prononcé par Joe Biden, Elon Musk n’a pas caché sa joie. Sur Twitter, il a commenté avec un émoji « lunettes de soleil » une vidéo de l’extrait où l’on entend le président américain citer Tesla. Il a ensuite remercié ses fans, indiquant que leur pétition demandant à Biden de dire le mot Tesla – signée par plus de 58.000 personnes – avait « fait la différence ».

Dans un autre tweet, il n’a pas oublié de s’adresser directement au président, lui rappelant via un article que Tesla avait été le groupe qui avait vendu le plus grand nombre de véhicules électriques dans le monde en 2021.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20