Malgré des résultats en berne, Rivian investit 5 milliards supplémentaires pour concurrencer Tesla

Concurrent direct de Tesla, Rivian a fait part de ses résultats trimestriels, un mois après son entrée en bourse. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est loin des chiffres de Tesla. Le constructeur de voitures électriques accuse en effet une perte nette de 1,2 milliard de dollars au troisième trimestre. De quoi effrayer les investisseurs.

Ils sont nombreux à croire en Rivian, et ce, malgré le fait que le constructeur accuse encore aujourd’hui des problèmes de production particulièrement lente. Une situation qui pourrait miner le moral de certains de ses investisseurs, d’autant plus que la société a annoncé qu’elle s’attendait à un nouveau ralentissement au niveau de sa production de près d’une centaine de véhicules par rapport à son objectif de 1.200 en 2021, faisant chuter la valeur de ses actions de 9,8%.

« Le lancement et la montée en puissance de la production de trois véhicules différents en quelques mois sont un défi incroyablement difficile », a concédé le directeur général RJ Scaringe, lors d’une conférence téléphonique. La chaine d’approvisionnement sous tension, la crise sanitaire, le manque de main-d’œuvre qualifiée et des soucis au niveau de la construction des batteries électriques sont des facteurs qui expliquent les problèmes de production.

Une deuxième usine à 5 milliards de dollars

Mais le constructeur ne baisse pas les bras et continue de mettre tout en œuvre pour augmenter sa production de véhicules. C’est dans ce but que Rivian prévoit de construire une deuxième usine de production aux États-Unis, à Atlanta en Géorgie.  

Un projet de 5 milliards de dollars qui devrait effectivement permettre à Rivian d’augmenter ses capacités de production, mais ce ne sera évidemment pas pour tout de suite. L’usine qui emploiera à terme plus de 7.500 personnes devrait ouvrir ses portes en 2024. Une capacité de production de 400.000 véhicules annuels est annoncée. Elle comportera une production interne de cellules de batterie.

D’ici la fin de la décennie, Rivian prévoit d’ouvrir de nouvelles usines de production en Europe et en Chine. De quoi pouvoir concurrencer Tesla en termes de volume de production. Encore faut-il que l’entreprise tienne jusque-là. Car si beaucoup ont misé dessus, elle pourrait perdre toutes ses billes – même si les investisseurs misent sur le long terme – si sa cadence de production n’augmentait pas et que ses commandes ne sont pas honorées dans les temps. Commandes qui seraient d’ailleurs en dessous des attentes. Les candidats pour prendre sa place sont nombreux et cela empirera à mesure que les voitures électriques deviendront la norme.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20