Elon Musk s’en prend au plan d’infrastructure de Biden: « Les subventions gouvernementales devraient être supprimées »

Le plan d’infrastructure de quelque 2.000 milliards de dollars de Joe Biden devrait être abandonné, selon Elon Musk. Il estime que l’ensemble des projets prévus dans ce plan est inutile et qu’il mettra le budget fédéral dans une situation particulièrement préoccupante.   

Le PDG de Tesla a à nouveau critiqué l’un des grands projets de Biden. Après la taxe sur les milliardaires, c’est au tour du plan d’infrastructure du président américain d’être descendu par Elon Musk. Ce dernier a en effet déclaré, lors du sommet des PDG du Wall Street Journal, que les États-Unis ne nécessitaient pas d’un tel plan ni de subventions gouvernementales destinés au développement d’infrastructures dans le pays.

« Nous avons dépensé tellement d’argent… le déficit budgétaire fédéral est insensé », a-t-il ajouté, prônant pour que les subsides gouvernementaux soient tout simplement supprimés. Quant au plan d’infrastructure, l’abandonner serait la meilleure chose à faire pour Elon Musk.

« Vous ne pouvez pas simplement dépenser 3.000 milliards de dollars de plus que ce que vous gagnez chaque année. Si vous ne réduisez pas les dépenses du gouvernement, quelque chose de vraiment grave va arriver », a-t-il prévenu lors de son intervention.

Une position pour le moins hypocrite

Elon Musk estime en effet que les dépenses prévues par le gouvernement américain sont insensées, tant parce qu’elles sont particulièrement importantes – alors que le budget fédéral est déjà en mauvaise posture – que parce qu’elles sont inutiles. Il estime paradoxalement qu’il vaudrait mieux investir dans le développement de meilleurs aéroports, des autoroutes à deux étages, ainsi que dans un système de tunnels pour véhicules électriques – un projet sur lequel son entreprise The Boring Company travaille depuis longtemps – plutôt que dans la reconstruction des routes et ponts américains ou encore les transports publics, comme le prévoit le plan.

L’homme a surtout critiqué le crédit d’impôt de 7.500 dollars aux Américains qui achètent une voiture zéro émission neuve. Le plan infrastructure de Joe Biden prévoit d’étendre ce crédit, mais aussi d’octroyer 4.500 dollars supplémentaires si le véhicule acheté a été fabriqué par des ouvriers syndiqués aux États-Unis, ainsi que 500 dollars si la batterie est également made in USA. Des crédits inutiles selon Elon Musk qui a pris le cas de son entreprise comme exemple. Malgré le fait qu’il n’est plus possible de profiter de tels crédits lors de l’achat d’une voiture Tesla, la demande n’a pas diminué, a rappelé Elon Musk.

Le PDG de Tesla s’en est également pris au projet de financement de nouvelles bornes de recharge dans le pays. Il estime que c’est une fois de plus pas nécessaire. Tesla prévoit d’ouvrir son réseau de quelque 30.000 stations de recharge aux voitures d’autres constructeurs dans un avenir proche. L’intervention gouvernementale est donc inutile.

Il faut tout de même rappeler que Tesla a profité de subventions équivalentes durant plusieurs années, sans pour autant s’en plaindre. La prise de position d’Elon Musk se révèle donc quelque peu hypocrite, d’autant plus qu’il préconise d’abandonner l’ensemble du plan d’infrastructure de Biden et non d’y apporter des modifications.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20