Voici les événements astronomiques à ne pas manquer cette année

L’espace, ce ne sont pas que des fusées qui s’envolent chargées de pionniers partis vivre en apesanteur pendant 6 mois, ou de sondes en route pour titiller les limites de l’univers. C’est aussi un spectacle permanent qu’on peut observer, chaque nuit, depuis notre bonne vieille Terre avec un minimum d’équipement. Voici les événements astronomiques à ne pas manquer pour ceux qui aiment plonger la tête dans les étoiles, qu’ils soient plus ou moins confirmés et plus ou moins équipés.

Des pluies de météores

Si le ciel est dégagé et que vous avez réussi à vous éloigner de la pollution lumineuse -ce qui n’est guère simple en Europe en général et en Belgique en particulier – ce genre de pluie est visible à l’œil nu, et bien plus agréable que celles qui nous tombent d’habitude dessus. Du 1er au 5 janvier, notre planète croisait les Quadrantides, avec une soixantaine de bolides fendant l’atmosphère par heure en moyenne. D’ailleurs, nous avons eu droit à un très gros visiteur pour le Nouvel An. Si vous avez manqué cette averse, pas de panique : il y a en aura d’autres. Comme les Êta Aquarides, se déroulant les 6 et 7 mai 2022 et observables dans l’hémisphère nord. Ou encore les Perséides, dans les nuits du 12 et 13 août, ainsi que les Géminides, le 13 et 14 décembre.

Une année riche en éclipses

Le 30 avril, une éclipse solaire partielle obscurcira le ciel d’Argentine, mais il est forcément peu probable qu’on puisse la voir depuis chez nous. Par contre une autre est prévue dans l’hémisphère nord : le 16 mai , nous aurons droit à une éclipse totale de la Lune. Elle sera visible dans la partie la plus occidentale de l’Europe. Une seconde éclipse partielle de Soleil se produira le 25 octobre depuis le centre de la Russie : notre étoile s’assombrira alors sur 80 % de sa surface. Quant à la Lune, elle passera de nouveau dans l’ombre de la Terre le 8 novembre, mais cette éclipse-là ne sera visible que le long des rivages du Pacifique.

L’opposition des planètes

De janvier à décembre, plusieurs planètes du Système solaire se retrouveront en « opposition » : la période optimale d’observation pour les observer, lorsque la Terre se trouve précisément dans un alignement entre ladite planète et le Soleil, et que les rayons de celui-ci ne viennent pas nous éblouir. Saturne, toujours très visible en été, arrivera en opposition le 14 août 2022. Quant à Jupiter, discernable à l’œil nu tant elle est massive, elle atteindra cette position le 26 septembre. La Planète rouge, Mars, atteindra son opposition le 8 décembre.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20