Voici les 22 pays qui ont affiché une croissance positive en 2020

La Banque Mondiale a recensé 22 économies qui ont affiché une croissance dans le vert en 2020, malgré la pandémie de Covid-19 qui a provoqué une contraction de 4,3% du PIB mondial. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’elles n’ont pas souffert de la crise du coronavirus.

Loin au-dessus de toutes les autres nations, trône fièrement le Guyana du haut de ses 23,2% de croissance en 2020. Mais sans la pandémie, la manne pétrolière récemment découverte au large de ce petit pays d’Amérique du Sud aurait permis à son économie de croître de… 86%.

Parmi les poids lourds économiques mondiaux, la Chine est la seule nation à afficher une économie en croissance (+2%). À côté d’elle, les États-Unis (-4%) et la zone euro (-7%) font pâle figure. Après un premier trimestre catastrophique (-6,8%), l’Empire du Milieu est parvenu et maîtriser l’épidémie et à relancer sa machine économique. La preuve en est que les pays est parvenu a évité la récession en renouant avec la croissance dès le deuxième trimestre 2020 (+3,2%).

La liste des 22 pays en croissance en 2020

  1. Guyana : +23,2%
  2. Soudan du Sud : +9,3%
  3. Éthiopie : +6,1%
  4. Guinée : +5,2%
  5. Égypte : +3,6%
  6. Ouganda : +2,9%
  7. Vietnam : +2,8%
  8. Tanzanie : +2,5%
  9. Tadjikistan : +2,2%
  10. Bénin : +2%
  11. Bengladesh : +2%
  12. Chine : +2%
  13. Côte d’Ivoire : +1,8%
  14. Birmanie : +1,7%
  15. Malawi : +1,3%
  16. Ghana : +1,1%
  17. Niger : +1%
  18. Bhoutan : +0,7%
  19. Ouzbékistan : +0,6%
  20. Turquie : +0,5%
  21. Burundi : +0,3%
  22. Népal : +0 ,2%

Explosion de la pauvreté

Soulignons toutefois qu’afficher une croissance positive en 2020 n’est pas synonyme d’imperméabilité à la crise. L’exemple du Nigéria est parlant: l’économie du pays le plus peuplé d’Afrique affichait encore +7% en 2018 et +6% en 2019… Et un maigre +1% l’an dernier.

Par ailleurs, le revenu par habitant a baissé dans 9 pays émergents ou en développement sur 10 en 2020.

Autre précision de la Banque Mondiale: la pandémie risque de stopper le recul de la grande pauvreté pour la décennie à venir, tandis que dans certains pays ce sont 10 années de progrès sociaux qui risquent de passer à la trappe.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20