Vers un durcissement des mesures à Bruxelles ?

EPA

Le nombre de cas se stabilise voire repart un peu à la baisse ces derniers jours en Belgique. Une constatation qui ne vaut toutefois pas pour Bruxelles. Un CNS doit avoir lieu ce jeudi. Il pourrait y être décidé des mesures supplémentaires pour la capitale.

Au niveau national, une hausse de la bulle de 5 pourrait être envisagée, quoique cette option n’est pas privilégiée par le GEES, le groupe d’experts qui conseille le gouvernement. À voir ce que fera le monde politique. On sait que cette mesure n’est pas vraiment respectée en l’état.

À Bruxelles, les experts du Celeval estiment que le port du masque, partout dans la capitale, n’est pas une mesure suffisante. On sait que le port du masque à l’extérieur fait débat dans la communauté scientifique. Le Celeval le préconise surtout dans les zones densément peuplées. Mais ce n’est pas l’objet du débat de cette sortie de Steven Van Gucht dans De Tijd: pour lui, il faut des mesures plus ciblées, mais pas forcément plus strictes, dans les quartiers les plus pauvres, comme à Anvers. L’expert vise la prévention, tandis que l’extension du nombre des tests dans ces zones serait un énorme plus.

Au niveau politique, la question de mettre en place des mesures supplémentaires fait débat. Elke Van den Brandt (Groen), la ministre bruxelloise de la Santé (Cocom), l’a confié ce matin sur Radio 1. Mais la Région va attendre les décisions du CNS de ce jeudi, dans lequel elle est représentée par Rudi Vervoort (PS). La ministre explique aussi qu’il faut souvent attendre deux semaines pour voir l’effet d’une mesure, ce qui n’est pas encore le cas actuellement avec l’extension du port du masque obligatoire. Une certitude toutefois, Bruxelles ne reviendra pas en arrière tant que les chiffres ne redescendent pas.

Premiers éléments de réponse ce jeudi donc.