Unicef: ‘Les pays riches doivent donner des vaccins à Covax dès maintenant’

L’Unicef, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, appelle les pays riches à faire don de vaccins contre le Covid-19 au programme international de vaccination Covax, alors que l’Inde est actuellement confrontée à de sévères restrictions sur sa production.

‘Le partage des doses excédentaires immédiatement disponibles est une mesure d’urgence minimale, essentielle et urgente, et elle est nécessaire dès maintenant’, a déclaré Henrietta Fore, responsable de l’UNICEF, qui a souligné que les pays du G7 pouvaient ainsi contribuer à empêcher les pays vulnérables de devenir de nouveaux foyers.

Selon Mme Fore, les pays les plus riches du monde peuvent se permettre de faire don de plus de 150 millions de doses de vaccin aux pays dans le besoin sans entraver leurs propres programmes de vaccination. Une telle mesure d’urgence est devenue nécessaire alors que la flambée épidémique qui frappe actuellement l’Inde paralyse les exportations de vaccins AstraZeneca à destination des pays pauvres.

‘L’Inde est un signe avant-coureur’

‘Nous avons à maintes reprises mis en garde contre les risques que nous courons si nous baissons la garde et ne donnons pas aux pays à revenu faible ou intermédiaire un accès équitable aux vaccins, aux produits diagnostiques et aux produits thérapeutiques’, a déclaré Henrietta Fore. ‘Nous craignons que le pic mortel enregistré en Inde ne soit un signe avant-coureur de ce qui se passera si ces avertissements ne sont pas pris en compte.’

Mme Fore souligne également que la situation en Inde est loin d’être unique. ‘Dans des pays proches – comme le Népal, le Sri Lanka et les Maldives – et lointains – comme l’Argentine et le Brésil – les cas de maladie explosent et les systèmes de santé sont en difficulté. Le coût pour les enfants et les familles sera incalculable.’

Un déficit de 190 millions de vaccins

Les dirigeants des pays du G7 (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon, France, Allemagne et Italie) se réuniront en Grande-Bretagne en juin prochain. D’ici là, le manque de vaccins qui devraient être distribués aux pays pauvres par le biais du programme Covax atteindra 190 millions, selon l’Unicef.

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé vendredi dernier les pays riches à reporter pour l’instant leurs projets de vaccination des enfants. Selon lui, les pays pauvres ont un plus grand besoin de vaccins en ce moment.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés