Un nouvel acteur de taille se lance dans la course aux voitures volantes

Moyen de transport de demain pour certains, les voitures volantes ont la cote depuis quelques années, et ce, malgré le fait qu’aucun modèle n’ait encore véritablement pris les airs. Cela n’empêche pas les entreprises automobiles traditionnelles de succomber à la tentation de développer ce type de moyen de transport. Et la dernière en date n’est autre que le géant japonais Suzuki.

Le déploiement des voitures volantes dans le ciel est annoncé depuis plusieurs années déjà, mais en dehors de prototypes et de tests encadrés, rien de vraiment concret pour un lancement grand public n’est à signaler. Les entreprises ne perdent cependant pas espoir de concrétiser leurs ambitions et de nouveaux acteurs se laissent même tenter par le concept. C’est notamment le cas de Suzuki. Le géant japonais s’est en effet associé avec SkyDrive, société déjà active dans le secteur, pour commercialiser des voitures volantes.

Suzuki souhaite s’engager dans le développement et la recherche couvrant la mécanique des voitures volantes, ainsi que la fabrication et la commercialisation des eVTOL, ces fameux « avions électriques à décollage et atterrissage verticaux ».

La firme japonaise pourra compter sur l’expérience de SkyDrive pour concrétiser ses ambitions, car la société japonaise a tout simplement fait des véhicules volants à zéro émission sa spécialité. Elle travaille sur différents projets de ce type depuis sa création en 2018 et « vise à lancer un service de taxi aérien lors de l’Exposition universelle de 2025 à Osaka, au Japon, ainsi qu’à lancer un service dans d’autres régions du Japon », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Le Japon, terre fertile pour les voitures volantes

Au cours des dernières années, de nombreuses entreprises se sont laissé séduire par le concept de voitures volantes. Certaines y ont investi des sommes importantes, alors que d’autres se sont simplement donnés pour but de donner vie à ce type de moyen de transport. Des projets ont fleuri un peu partout à travers le monde, mais le Japon pourrait bien être le premier pays à voir les voitures volantes se déplacer dans le ciel, et ce, en grande partie grâce au soutien du gouvernement.

Le Japon mise en effet énormément sur les véhicules volants. L’activité des taxis volants devrait démarrer en 2023, selon la feuille de route établie par le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI) et le ministère des Terres, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme (MLIT). Deux ans plus tard est prévu le déploiement de masse des voitures volantes.

Adapter la législation

Le fruit du partenariat entre Suzuki et SkyDrive ne devrait pas pointer le bout de son nez avant 2025, mais un prototype pourrait tout de même être dévoilé avant un déploiement de masse. D’autres projets pourraient aboutir entretemps, il faut dire que la concurrence est rude sur ce secteur. Encore faut-il que les législations soient adaptées pour permettre à ce nouveau moyen de transport de se déplacer dans les airs, mais surtout de circuler dans les « rues » des grandes villes. Tous les marchés ne sont pas encore prêts à cela, mais les entreprises travaillent à faire bouger les choses en parallèle du développement de leurs voitures volantes.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20