Le concurrent de Tesla dévoile une voiture volante qui prendra son envol en 2024

Le constructeur chinois XPeng, concurrent direct de Tesla, a multiplié les annonces fracassantes lors de son événement « Tech Day 2021 ». Il a notamment été question d’une voiture volante prévue pour 2024 et d’un système de conduite autonome « complet » d’ici deux ans. De quoi couper l’herbe sous le pied à Elon Musk.

Les projets de voitures électriques révolutionnaires se multiplient. Le secteur a en effet le vent en poupe. Il n’est donc pas surprenant de voir XPeng multiplier les projets ambitieux. Le constructeur chinois a ainsi dévoilé son projet de voiture volante au design particulièrement futuriste.

Développé par la filiale HT Aero de XPeng, le concept-car X2 proposera un double mode de conduite puisqu’il s’agit avant tout d’une voiture. Le véhicule pourra donc être utilisé normalement pour arpenter les routes traditionnelles grâce à son volant, mais il pourra également être utilisé pour se déplacer dans les airs grâce à son levier et à ses deux rotors pliables qui confèrent au véhicule des airs de drone.

Le design la voiture volante signée HT Aero se démarque en effet de celui de ces concurrents qui nous ont habitués à des engins équipés d’ailes. L’appareil se veut d’ailleurs moins encombrant puisque ses hélices se rétractent sur les côtés. On notera également que ses portières disposent d’un mécanisme dit papillon – elles s’ouvrent vers le haut et non sur les côtés – et que les roues arrière sont à moitié cachées. L’engin dispose d’une grande verrière verticale et d’un écran numérique intégré à l’écran.

XPeng destine cet appareil à un environnement urbain, pour de courts trajets puisque l’autonomie annoncée dans un premier temps n’est que de 35 minutes maximum. Il faudra tout de même compter près de 160.000 dollars pour en profiter dès 2024, date à laquelle la production en série devrait démarrer. Bien que le prix soit conséquent et inaccessible à toutes les bourses, cela reste tout de même un montant « abordable » pour un appareil de la sorte. Selon les estimations du Pentagon Motor Group en juillet dernier, les premières voitures volantes devraient en effet coûter plus de 700.000 dollars.

Un système « complet » de conduite autonome

En parallèle de la présentation de son concept-car, XPeng a fait par de ses projets en matière de conduite autonome. Le constructeur chinois prévoit de lancer la nouvelle version de son système XPilot 3.5 en 2022. Ce dernier permettra au véhicule de reconnaitre, classer et identifier la position des objets aux alentours, grâce à de nombreuses caméras et capteurs intégrés.

« Notre mission est de passer progressivement d’une assistance à la conduite avancée à une conduite entièrement autonome, avec une feuille de route claire pour connecter d’abord complètement tous les scénarios de conduite. Notre exploitation de données en boucle fermée, notre itération logicielle et notre capacité de production de masse – toutes créées en interne – nous placent en pole position pour améliorer considérablement la sécurité et résoudre les problèmes de longue traîne de l’industrie », a déclaré XinZhou Wu, vice-président de la conduite autonome chez Xpeng. La stratégie du constructeur chinois est semblable à celle de Tesla en matière de conduite autonome. Cependant, XPeng a annoncé une date pour le lancement d’un vrai système de conduite autonome: 2023.

Le constructeur assure que la version 4.0 du XPilot permettra aux conducteurs de se lancer conduire sans intervention de leur part du début à la fin de leur trajet. Pour y parvenir, les véhicules de XPeng embarqueront des caméras binoculaires frontales de 8 millions de pixels, latérales de 2,9 millions de pixels, ainsi que deux processeurs pour coordonner les informations dans le système de conduite autonome. Ce système sera intégré dans un véhicule non encore annoncé par le constructeur.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20