La première voiture volante est prête, mais devra attendre pour son baptême de l’air

La voiture volante est désormais une réalité grâce aux concepteurs de Terrafugia Transition. L’avion-voiture pilotable a obtenu l’autorisation de voler. Pour la licence de pilote, il faudra patienter encore un peu.

L’engin est assez petit et il pourrait connaître un véritable succès commercial. Le Terrafugia Transition peut être entreposé dans un garage ordinaire si ses ailes sont repliées. Il vole à une vitesse qui peut atteindre 160 kilomètres par heure. L’autorité américaine de l’aviation lui a déjà octroyé l’autorisation de voler jusqu’à 3.000 mètres d’altitude. 

Un garage?

L’appareil a une sacrée envergure (environ huit mètres avec les ailes). Il faudra donc un espace plus grand que l’aire moyenne dédiée à un hélicoptère pour le garer. Mais une autoroute ou même, un simple bout de route, est en principe suffisant pour effectuer une manœuvre d’atterrissage et repartir.

Il faudra encore un peu attendre avant de pouvoir l’essayer. Il ne sera possible d’obtenir une licence de pilote pour l’appareil qu’à partir de 2022…

La voiture hybride dispose d’environ cent chevaux sous son capot. Le véhicule ne fonctionne pas à électricité, mais à l’essence, et revendique une autonomie d’environ 650 kilomètres.

Est-ce sûr?

L’appareil résiste bien aux chocs est est équipé d’un parachute. 

La voiture volante est un engin unique et cela se reflète aussi dans son prix. Le véhicule devrait être disponible sur le marché à un prix allant de 330.000 à 400.000 euros. Pas bon marché pour un véhicule qui ne peut transporter que deux personnes. Mais bon, c’est une voiture qui vole !

Découvrir la voiture volante en images : 

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20