Un géant de la pétrochimie va ouvrir le plus grand zoo du monde: un premier scandale a déjà éclaté

Reliance Industries va ouvrir le plus grand zoo du monde et ça ne plaît pas à tout le monde – AP Photo/Rajanish Kakade

La famille Ambani, à la tête d’une fortune colossale principalement acquise grâce à la pétrochimie, va entreprendre la construction d’un immense zoo dans le nord-ouest de l’Inde. Elle veut en faire le plus grand parc zoologique du monde. Ce projet vise également, en théorie, à protéger des espèces menacées. Mais ce n’est pas au goût de tout le monde.

Les premiers coups de pioche ont déjà été donnés. Le but de la famille Ambani, construire un parc de 280 acres (113 hectares) pour en faire le plus grand zoo du monde. Il prendra place à proximité dans la ville de Jamnagar, dans le nord-ouest de l’Inde. A côté de ce zoo, il est également prévu de créer un sanctuaire de sauvetage d’animaux, destiné à soutenir les efforts du gouvernement local. Le complexe s’appellera « Greens Zoological Rescue and Rehabilitation Kingdom ».

Le zoo abritera une centaine d’espèces différentes. D’après les médias locaux, on y retrouvera des tigres du Bengale, des hippopotames nains, des dragons de Komodo, des ours lippus ou encore des éléphants d’Afrique.

D’après Bloomberg, le zoo devrait ouvrir ses portes en 2023.

La famille Ambani

Les Ambani constituent la famille la plus riche d’Inde. Son patriarche, Mukesh, est le deuxième homme le plus riche d’Asie. Sa fortune personnelle est estimée à 79 milliards de dollars.

La famille puise sa richesse de Reliance Industries, groupe fondé par Dhirubai Ambani, dont le fils Mukesh est aujourd’hui le patron. Ce conglomérat gargantuesque vaut 168 milliards de dollars. Principalement actif dans la pétrochimie, il détient notamment la plus grande raffinerie de pétrole du monde. Située à Jamnagar – la ville où sera construit le zoo – celle-ci est dotée d’une capacité de raffinage de 1,4 million de barils par jour.

Reliance Industries est également active dans les secteurs du gaz naturel, du textile, des télécommunications, des médias ou encore du commerce de détail.

La famille Ambani est connue en Inde pour sa richesse et pour ses entreprises, mais aussi pour son mode de vie luxueux. Ses membres vivent à Bombay, dans un gratte-ciel de 27 étages dont la construction aurait coûté près d’un milliard de dollars. En 2018, lors du mariage de la fille de Mukesh, Isha, de nombreuses personnalités mondialement connues ont été invitées. On y a notamment retrouvé le PDG indo-américain de Google Sundar Pichai, la chanteuse américaine Beyoncé ou l’ancienne Secrétaire d’État des États-Unis Hilary Clinton.

Déjà un scandale

Le fait qu’une telle famille planifie de faire sortir de terre un gigantesque parc zoologique ne plaît pas à tout le monde. De nombreux militants ont dénoncé ce projet, rejoints par un parti d’opposition.

En plus de l’incongruité de l’idée, ils ont dénoncé un accord établi par Reliance Industries le mois dernier. Le groupe a réussi à obtenir le transfert de deux panthères noires, appartenant à l’Assam State Zoo, au sein de leurs installations. En échange, Reliances Industries a envoyé quatre zèbres à ce zoo public, en provenance d’Israël.

Il semble que même les animaux sauvages gardés en captivité dans les zoos ne peuvent pas échapper aux tentacules des grandes entreprises, comme l’a prouvé le récent transfert « en secret » de deux panthères noires du zoo d’État de Guwahati (l’Assam State Zoo, ndlr) vers un zoo du Gujarat mis en place par le groupe Reliance des Ambanis, a réagi l’Assam Pradesh Congress Committee – le congrès de l’État dans lequel se trouve le zoo ayant envoyé ses panthères à la famille Ambani – cité par Northeast Now News.

Le congrès doute du fait que cet échange se soit déroulé dans les règles de l’art et que le complexe de la famille Ambani soit réellement mieux adapté aux panthères noires. Une centaine de militants se sont rassemblés dimanche devant l’Assam State Zoo pour protester contre le transfert des deux animaux.