Un avion d’American Airlines aurait croisé un OVNI: la compagnie ne dément pas, le FBI prend les choses en main

Un avion d’American Airlines a-t-il croisé un OVNI ? Le FBI mène l’enquête – Photo by Michael Brochstein/SOPA Images/REX (10683291j)

Dimanche, un pilote d’un Airbus d’American Airlines a lancé un bien étrange message radio. Il a affirmé que son avion avait été survolé par un objet ‘long et cylindrique’, que personne n’est parvenu à identifier jusqu’à présent.

Sans toute l’attention de Steve Douglas, un intercepteur radio expérimenté, le message serait sans doute passé inaperçu auprès du grand public. L’homme a réussi à intercepter la transmission radio et l’a publiée sur son blog Deep Black Horizon.

On y entend un pilote d’American Airlines adresser ce message au contrôle aérien:

  • ‘Avez-vous des cibles dans le coin? Quelque chose vient de voler juste au-dessus de nous’, a-t-il lancé depuis son cockpit. ‘Je déteste dire cela, mais ça ressemblait à un objet long et cylindrique qui ressemblait un peu à une sorte de missile de croisière se déplaçant très rapidement. Il a volé juste au-dessus de nous’.

Dans un premier temps, American Airlines a minimisé le rapport. Face au buzz provoqué par sa divulgation, la compagnie aérienne a finalement confirmé l’authenticité du message radio.

‘Suite à un débriefing avec notre équipage de vol et aux informations supplémentaires reçues, nous pouvons confirmer que cette transmission radio provenait du vol 2292 d’American Airlines le 21 février’, a fait savoir la compagnie.

L’hypothèse du tir militaire mise à mal

Cet avion a décollé dimanche dernier de Cincinnati (Ohio) pour rejoindre Phoenix (Arizona) quatre heures plus tard. Le message a été envoyé par le pilote lorsque son appareil se situait à proximité de la ville de Desmoines, au Nouveau-Mexique.

Contactée par Fox News, American Airlines n’a pas souhaité faire d’autres commentaires et a redirigé les journalistes vers le FBI. Mais le FBI n’a pas encore communiqué sur le sujet.

La région dans laquelle s’est produit l’incident fait régulièrement l’objet d’essais militaires. On y retrouve notamment un vaste espace aérien d’entraînement, considéré comme le plus grand champ de tir en plein air, entièrement équipé, de la Défense.

Toutefois, l’hypothèse d’un missile a déjà été rejetée par une partie des analystes. D’une part, la zone de tirs est tout de même éloignée de 400 miles (650 km) de l’endroit où le pilote a signalé l’objet. D’autre part, et c’est sans doute encore plus important, aucun trafic militaire ou essai d’armes n’a été signalé dans la région le jour de l’incident.

Jusqu’à une potentielle future réaction de la part du FBI, le mystère reste donc entier.