Tihange 2 sera-t-il finalement prolongé pour passer l’hiver ? Le réacteur nucléaire pourrait ne pas fermer en plein contexte de crise du gaz

Nouveau rebondissement dans le dossier nucléaire belge : le gouvernement fédéral envisage une prolongation d’urgence de Tihange 2, le réacteur nucléaire qui devait fermer en février. Mais il faudrait que l’opérateur français Engie y soit favorable.

Sur les sept réacteurs nucléaires que compte la Belgique (quatre à Doel, trois à Tihange), deux doivent fermer au cours des prochains mois :

  • Doel 3 (capacité de 1 gigawatt) le 1er octobre 2022
  • Tihange 2 (capacité de 1 gigawatt) le 1er février 2023

Le timing pourrait difficilement être pire. Compte tenu de l’infarctus qui pend au coeur du marché européen de l’énergie si la Russie venait à fermer complètement le robinet du gaz.

L’appel – lancé notamment par le gouvernement flamand – se fait de plus en plus pressant pour que les deux fermetures soient au moins reportées après l’hiver et que la sécurité d’approvisionnement soit ainsi assurée par notre propre production locale d’électricité.

Pour que cela se produise, il faudrait que le gouvernement fédéral et surtout les partis écologistes prennent un virage politique. La semaine dernière, sur Twitter, la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), rappelait encore fièrement le compte à rebours avant la fermeture de Doel 3 et parlait de « la fin d’une époque ».

Mais la question se pose de savoir si tout cela est techniquement faisable, car on ne peut pas simplement éteindre puis rallumer une centrale nucléaire. La réponse de l’opérateur français Engie, jeudi, était la suivante : « Une prolongation des deux réacteurs est impossible pour des raisons techniques et de sécurité. » Qui plus est, en raison d’un problème de licence concernant le combustible nucléaire, Doel 3 doit fermer encore plus tôt que la date de clôture légale : le 23 septembre déjà.

Doel 3 fermé, Tihange 2 ouvert ?

Au début du mois de juillet – probablement avant le tweet de Van der Straeten – le gouvernement fédéral étudiait ses possibilités avec Engie. Il semble que la ministre aurait renoncé à Doel 3, mais qu’elle envisagerait une extension d’urgence de Tihange 2.

Tinne Van der Straeten (Groen) examine si la fermeture de ce réacteur nucléaire peut être reportée en toute sécurité après l’hiver, rapporte le site d’information HLN.be, qui a pu examiner son plan hivernal. L’autorité de régulation nucléaire AFCN aurait pour mission de vérifier avec Engie si la fermeture définitive de Tihange 2 peut être reportée après l’hiver.

En arrière-plan, des discussions sont toujours en cours entre le gouvernement fédéral et Engie au sujet des deux réacteurs qui seront prolongés. Le gouvernement fédéral a décidé en mars que les deux réacteurs nucléaires les plus jeunes, Doel 4 et Tihange 3, peuvent rester ouverts jusqu’en 2035. C’est dix ans de plus que ce qui était initialement prévu dans la loi de sortie du nucléaire. Il s’agit d’une négociation difficile à plusieurs variables, dont fait partie la fameuse taxe sur les surprofits des acteurs de l’énergie.

Avec Tihange 2, le gouvernement belge a une faveur de plus à demander à Engie.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20