Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 06 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Tesla fait pâle figure en Chine, Elon Musk ne peut cette fois pas blâmer le coronavirus…

Logo Business AM
Business

27/02/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

La Gigafactory Tesla de Shanghai. (Isopix)

Les immatriculations de voitures neuves Tesla ont plongé, emmenant dans leur chute les actions de l’entreprise d’Elon Musk. Juste avant l’impact encore plus fort du coronavirus.

Une chute vertigineuse de 46 %, c’est ce que rapportent les données d’immatriculations de voitures Tesla en janvier par rapport à décembre, pour atteindre 3.563 véhicules seulement. Sur les immatriculations de janvier, 2.605 concernaient des voitures construites en Chine, rapporte Bloomberg via China Automotive Information Net.

Alors que Tesla avait renversé la tendance du marché chinois des voitures électriques en déclin au cours des deux mois précédents, la baisse de janvier montre que la marque américaine n’est pas à l’abri des défis auxquels l’industrie au sens large est confrontée. Non, Elon Musk n’est pas tout-puissant…

L’impact du coronavirus sur le secteur

Et ça ne risque pas d’aller en s’arrangeant, la faute ici au coronavirus. Le marché automobile chinois se dirige sans doute vers une troisième baisse annuelle consécutive, l’épidémie exacerbant un effondrement que le ralentissement économique et des tensions commerciales avaient déjà amorcé.

Les ventes de voitures en Chine continuent effectivement de s’effondrer, accusant une baisse de 83 % la semaine dernière. Et les livraisons aux concessionnaires ce mois-ci devraient chuter d’environ 75 %, entraînant une baisse d’environ 40 % au cours des deux premiers mois de 2020, selon l’Association chinoise des voitures particulières.

Résultat: l’action Tesla chutait de 6,8 % peu après le début des transactions régulières. Mais l’entreprise d’Elon Musk n’est pas la seule à faire les frais du coronavirus. C’est l’ensemble du secteur des véhicules à énergie nouvelle qui en pâtit, leurs livraisons ayant chuté de 54 % le mois dernier, selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles. Musk aura toutefois de quoi s’arracher les cheveux: l’action Tesla avait grimpé de 86% cette année jusqu’à la clôture mercredi. Notamment grâce à l’enthousiasme généré par le lancement de la production du Model 3 dans la nouvelle Gigafactory de Shanghai.

Tesla avait commencé à livrer ses Model 3 à ses clients chinois le mois dernier à peine. L’objectif étant de rivaliser avec des entreprises comme BMW et Daimler en augmentant ses volumes de production, à l’heure où la concurrence dans le domaine des voitures électriques est de plus en plus rude. Une petite case qu’Elon Musk peut toutefois cocher puisque les modèles fabriqués localement ont effectivement permis à Tesla d’augmenter ses immatriculations de janvier par rapport à l’année précédente (à peine 853). On doute cependant que cela suffise à le consoler…

Lire aussi:

Source: Bloomberg


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks