‘Tesla est une bulle sur le point d’éclater’

Elon Musk Tesla
(Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/ZB)

Per Lekander, gestionnaire de fonds chez Lansdowne Partners, a donné son avis sur l’action du constructeur de voitures électriques Tesla, au cours d’une interview accordée à la chaîne d’information américaine CNBC. ‘J’ai vendu des actions à découvert’, a-t-il confié.

La valeur marchande de Tesla a fortement grimpé au cours de l’année dernière. Les gains boursiers n’ont cessé de s’accumuler, faisant grimper la valorisation du constructeur à quelque 800 milliards de dollars dans le courant du mois de janvier. Mais depuis lors, une partie de cette valeur est partie en fumée. La hausse des taux, entre autres facteurs, a réduit l’intérêt des investisseurs pour les actions de Tesla et sa valeur boursière est retombée à moins de 600 milliards de dollars en février, pour désormais graviter autour des 679 milliards de dollars.

Le retour aux valeurs confirmées

Selon Per Lekander, l’action pourrait plonger encore plus bas. ‘Je pense que cette année annonce le retour des valeurs confirmées’, estime le gestionnaire de fonds. Il cite l’exemple de Volkswagen. La valeur boursière du constructeur automobile allemand est actuellement de 141 milliards de dollars et Per Lekander s’attend à ce que le prix de l’action augmente encore.

Le manager de chez Lansdowne Partners est convaincu que la hausse des taux d’intérêt jouera un rôle décisif cette année. ‘Et c’est avant tout une mauvaise nouvelle pour des entreprises comme Tesla’, ajouté-t-il dans l’interview. ‘Je pense pouvoir parler d’une bulle qui est sur le point d’éclater.’ C’est pourquoi le gestionnaire de fonds a d’ores et déjà shorté l’action Tesla.

Pour rappel, en cas de vente à découvert, le shorteur emprunte une action afin de la vendre immédiatement. Son but de parvenir à racheter ensuite l’action à un prix inférieur et d’encaisser la différence au moment de rendre l’action à son propriétaire initial. Le vendeur à découvert spécule donc sur une baisse du prix de l’action.

Hausse des taux d’intérêt

La valeur marchande des entreprises technologiques et de croissance, comme Tesla par exemple, est généralement basée sur les bénéfices futurs. Une hausse des taux d’intérêt grignote ces bénéfices car un taux plus élevé se traduit par une augmentation de la dette de l’entreprise. En outre, en cas de hausse des taux d’intérêt, les investisseurs se concentrent davantage sur les actions de valeur et les actifs à revenu fixe.

Pourtant, tout le monde ne semble pas partager l’avis de Per Lekander. Dan Ives, analyste chez Wedbush, est lui convaincu que Tesla va surmonter ce début d’année volatile. ‘Le succès de Tesla dans l’intensification de ses initiatives en matière de véhicules électriques et la demande en Chine pour le mois de mars vont faire grimper le cours de l’action après un mois de janvier chancelant et un mois de février robuste’, a-t-il assuré lundi.

Lire aussi: