Taux d’intérêt négatifs: les banques allemandes font tout pour que leurs clients déposent leur argent ailleurs

La Deutsche Bank a instauré un taux d’intérêt négatif de 0,5% pour tout dépôt dépassant les 100.000 euros. – Isopix

Éprouvant de plus en plus de difficultés à absorber les taux d’intérêt négatifs pratiqués par la Banque centrale européenne (BCE), plusieurs grandes banques allemandes poussent leurs clients à ne plus (trop) faire affaire avec elles. Un phénomène causé par la pandémie de Covid-19.

Habituellement grandes demandeuses de dépôts, les banques seraient-elles sur le point d’emprunter le chemin inverse ? Le vent tourne, du moins en Allemagne.

Suite à la crise sanitaire et aux confinements, les taux d’épargne ont explosé en 2020. Traditionnellement, les Allemands sont déjà de très grands épargnants. Ainsi, d’après la BCE, 30% de tous les dépôts des ménages dans la zone euro sont effectués en Allemagne. L’année dernière, les dépôts ont augmenté de 6% pour atteindre 2.550 milliards d’euros, un record.

Résultat: les grandes banques allemandes sont dans l’embarras. Elles ont du mal à absorber les taux d’intérêts négatifs, appliqués par la BCE depuis 2014. Elles ont donc dû trouver une échappatoire pour freiner les trop grosses accumulations de dépôts de la part de leurs clients.

Dès 100.000 euros

Chez les deux grands prêteurs allemands, la Deutsche Bank et la Commerzbank, cette solution est passée par l’instauration d’un taux annuel de 0,5% que leurs nouveaux clients – qui y sont enregistrés depuis l’an dernier – doivent payer sur les dépôts dépassant les 100.000 euros.

Autrement dit, le message est clair: ne déposez pas trop d’argent chez nous. Et ça marche. Interrogé par le Wall Street Journal, un client allemand de la Commerzbank a préféré déposer une partie de ses épargnes dans des banques étrangères, une en Suède, l’autre en Italie.

‘Je ne serais pas mécontent de ne rien recevoir pour mon dépôt, mais là on me demande de payer, c’est tout simplement trop’, a-t-il expliqué.

‘Notre objectif principal n’est pas de collecter un tel dépôt, mais de conseiller et de réaffecter des fonds à d’autres formes d’investissement’, a déclaré un porte-parole de la Commerzbank.

Aider à déposer son argent à l’étranger

De son côté, la Deutsche Bank a opté pour la même politique que la Commerzbank: un taux d’intérêt négatif de 0,5% pour tout nouveau client détenant plus de 100.000 euros. Et elle est même allée plus loin, prenant une participation dans Deposit Solution, une plateforme donnant des conseils pour déposer son argent dans les banques et pays européens où c’est le plus avantageux.

‘Notre travail consiste à montrer aux clients comment obtenir un retour sur investissement malgré des taux d’intérêt négatifs’, a expliqué une porte-parole de la Deutsche Bank, au WSJ.

Selon le portail de comparaison des prix Verivox, 237 banques en Allemagne appliquent actuellement des taux d’intérêt négatifs aux clients privés, contre 57 avant que la pandémie ne frappe en mars de l’année dernière. Les frais varient entre 0,4 % et 0,6 % pour les dépôts à partir de 25.000 à 100.000 euros.