La Deutsche Bank prend 125.000 meules de parmesan comme garantie à un prêt

(EPA-EFE/ELISABETTA BARACCHI)

L’entreprise laitière italienne Ambrosi a réussi à obtenir un prêt de 27,5 millions d’euros de la Deutsche Bank contre 125.000 meules de parmesan.

Le prêt devrait aider Ambrosi à construire une nouvelle cave de fermentation pour la production de son parmesan, écrit le Handelsblatt. Une meule de parmesan a une valeur de 550 € à 740 €.

La Deutsche Bank affirme avoir de très bonnes relations avec les PME italiennes. ‘Surtout pendant la pandémie, nous voulons aider nos clients à sécuriser et développer leurs opérations’, a déclaré un responsable.

Si ce mode de prêt est une première pour la Deutsche Bank, il est également utilisé en Italie par la banque régionale italienne Credito Emiliano depuis 1953. La banque a voulu aider les petites PME italiennes après la sortie du pays de la guerre, en ruine.

La banque stocke les roues au fur et à mesure qu’elles mûrissent, un processus qui prend généralement de 24 à 30 mois mais peut prendre jusqu’à 10 ans. Credito Emiliano a environ 300.000 meules de fromage en stock pour une valeur de 160 millions d’euros.

Accepter d’autres aliments comme garantie serait plus difficile. Le jambon de Parme, par exemple, n’a pas la même durée de conservation que le parmesan.