Sur les toits de Paris, des centrales photovoltaïques ‘citoyennes’

Paris, France

La coopérative Enercitif s’est fixé pour mission d’installer des panneaux solaires sur les toits publics et privés de la ville de Paris. Une manière pour ses plus de 300 coopérateurs de participer, à leur échelle, à la transition écologique.

En passe d’achever l’installation de ses cinq premières centrales photovoltaïques parisiennes, la coopérative Enercitif a encore une dizaine d’autres projets prévus dans un avenir proche. Une fois raccordées au réseau électrique, ces installations pourront produire plus de 500 KWc (kilowatts-crête) d’électricité verte. Suffisamment pour couvrir la consommation annuelle (hors chauffage) de 170 foyers, selon le site du journal français Les Echos. Écoles, centres d’animation, HLM… Toutes sortes de toitures peuvent entrer en ligne de compte pour accueillir les centrales de la coopérative, et ainsi contribuer à la transition énergétique de la capitale française.

En 2016, ‘notre idée a été retenue pour participer au plan climat de la Ville de Paris, ce qui a donné naissance à l’association Enercitif’, explique aux Echos Jean-Baptiste Blondel, un des cofondateurs du projet, qui allait devenir à partir de 2018 une coopérative d’énergie solaire ouverte à tous.

La transition énergétique, on peut en ‘devenir acteur ou la subir’

Enercitif rassemble à l’heure actuelle plus de 300 Parisiens et ambitionne de franchir la barre des 1.000 coopérateurs d’ici la fin de l’année. Toutes les décisions stratégiques de la coopérative sont prises sur le principe 1 personne = 1 voix et chaque sujet est discuté en assemblée générale.

Les projets d’Enercitif sont cofinancés par la Ville de Paris et par ses coopérateurs, qui en retour reçoivent un dividende de l’ordre de 1 à 2%. Quant aux installations, elles sont réalisées par des entreprises de la région. La coopérative mène également des opérations de sensibilisation auxquelles sont associés les occupants des bâtiments qui accueillent les installations photovoltaïques.

Le modèle économique du projet. – Enercitif

‘Dans un futur proche, l’ambition est de multiplier les installations en partenariat avec la Ville, mais aussi d’intervenir en dehors de Paris et de coopérer avec d’autres collectifs de la transition écologique’, explique le président d’Enercitif, Patrick Gèze, aux Echos. ‘La transition énergétique est une urgence absolue, la question est de savoir si l’on veut en devenir acteur ou la subir’, conclut-il.

Lire aussi: