Starlink, la petite sœur de SpaceX, est ‘probablement’ en route pour s’introduire en bourse

Isopix

Le directeur des opérations de SpaceX a annoncé lors d’une réunion d’investisseurs que le projet Starlink pourrait se scinder et devenir public.

Ambitieux, mégalomane ou génie: le projet Starlink d’Elon Musk se démarque. Musk prévoit de lancer 12.000 satellites dans le ciel avec Starlink, qui est actuellement hébergée par sa société spatiale SpaceX. Son but? Un accès au Wi-Fi universel. Et cette société peut maintenant entrer en bourse.

C’est ce qu’a annoncé le directeur des opérations Gwynne Shotwell lors d’une réunion d’investisseurs à Miami, indique l’agence de presse Bloomberg.

‘Pour l’instant, nous sommes une société privée, mais Starlink est le bon type de société pour entrer en bourse’, aurait déclaré Shotwell. ‘Cette entreprise particulière est un élément que nous pouvons amener en bourse.’

10 milliards de dollars

Starlink est un projet qui a permis de collecter des fonds en plusieurs étapes au fil des ans. Musk estime qu’environ 10 milliards de dollars seront nécessaires pour mettre en place le projet. Selon Starlink, il pourrait réaliser un chiffre d’affaires annuel de 30 milliards de dollars.

La collecte de fonds privés ne semble pas poser de problème: lors du précédent tour de table, Starlink, sous l’égide de SpaceX, a collecté 1,3 milliard de dollars.

Des vols vers Mars

SpaceX reste désormais entre des mains privées. L’intérêt pour le projet est palpable, mais l’aversion de Musk pour la bourse reste notoire, en témoignent ses expériences avec Tesla. En attendant, c’est à SpaceX de choisir les investisseurs. La compagnie spatiale ne se rendra en bourse qu’une fois que des vols réguliers vers Mars seront programmés, avait indiqué Shotwell en 2018.

Lire aussi: