Record de chaleur à Moscou: il n’a jamais fait aussi chaud au mois de juin en 120 ans

Avec une température record de 34,7 degrés, Moscou a connu lundi sa journée de juin la plus chaude jamais enregistrée en 120 ans. Et les prochains jours s’annoncent d’ores et déjà encore plus suffocants.

Cela faisait en effet depuis 1901 qu’une telle température n’avait plus été enregistrée en juin dans la capitale russe par le service météorologique Roshydromet, qui tient des registres des températures depuis 1881.

Et la vague de chaleur devrait se poursuivre puisque le mercure devrait même dépasser les 35 degrés ces jeudi et vendredi, toujours selon  le service météo.

La température la plus élevée jamais enregistrée à Moscou – plus de 38C – remonte à juillet 2010. Cet été-là, une vague de chaleur sans précédent avait frappé la Russie occidentale, provoquant au passage de violents incendies.

« Changement climatique »

« L’augmentation des températures enregistrées à Moscou pour ces jours est sans précédent depuis 120 ans », a déclaré à l’AFP Marina Makarova, de Roshydromet. « Cela est dû au changement climatique mondial », a-t-elle ajouté.

Ces dernières années, de nombreux records de chaleur ont été battus en Russie. En juin dernier par exemple, une température de 38 degrés a été enregistrée dans la ville de Verkhoyansk, du jamais vu au-delà du cercle polaire arctique.

Cette hausse des températures s’accompagne de conséquences dévastatrices, notamment en Sibérie, région habituellement réputée pour son froid glacial. Feux de forêt et inondations s’y sont multipliés ces derniers temps, tandis que le permafrost cède régulièrement du terrain face aux assauts de plus en plus intenses de la chaleur.

Inondations, feux de forêt, sècheresses, ouragans… Partout dans le monde, les événements météorologiques extrêmes se sont multipliés ces dernières décennies, avec comme point commun le dérèglement climatique.

Aux États-Unis, le président Joe Biden a même récemment ordonné aux agences gouvernementales du pays de se préparer à des chocs climatiques qui toucheraient l’ensemble de l’économie. Car la hausse des catastrophes menace notamment les prix du logement, la valeur des fonds de pension et même la stabilité du système financier mondial.

Pour tenter de sensibiliser le public au lien qui existe entre météo et climat, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a lancé le 21 juin dernier, jour du solstice d’été, une vaste campagne sur les enjeux climatiques.

Pour aller plus loin:

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20