Qu’est-ce que le CAC 40 ESG, le nouvel indice boursier d’Euronext?

Bourse de Paris (Magali Cohen/ABACAPRESS.COM – Isopix)

Ce lundi, Euronext a dévoilé son nouvel indice boursier : CAC 40 ESG. Pour la Bourse de Paris, c’est une manière de répondre à la demande croissante des investisseurs pour des produits plus durables et respectueux de l’environnement et de la société.

Le CAC 40 ESG rassemble 40 sociétés françaises qui possèdent des valeurs environnementales, sociales ou de bonne gouvernance (ESG) et qui les mettent en œuvre. Les investisseurs sont en effet de plus en plus à recherche de ce type d’entreprises. Ils ne souhaitent plus financer des sociétés polluantes ou qui ne respectent pas leurs travailleurs. Le nouvel indice leur offre ainsi un éventail d’entreprises cotées en bourses qui prônent une certaine éthique.

Les entreprises sont sélectionnées chaque trimestre par un comité scientifique indépendant. Les critères repris proviennent du label ISR (‘investissement socialement responsable’) du ministère de l’Économie et des Finances. Le but est ainsi de valoriser les entreprises qui ont continué à faire des efforts dans ces domaines.

Les entreprises exclues et reprises

Seuls les membres du CAC Large 60, c’est-à-dire les titres du CAC 40 auxquelles on ajoute les 20 sociétés du CAC Next 20, peuvent être éligibles pour ce nouvel indice. Vous ne retrouverez donc pas de petites entreprises, encore peu connues. Et ce ne seront pas forcément les sociétés les plus respectueuses des critères ESG de toute la Bourse parisienne. Mais ce sont les sociétés les plus respectueuses parmi les plus gros titres de la Bourse.

Certains secteurs sont automatiquement exclus de cet indice, de par leur activité principale. De cette manière, les industries du tabac, du charbon ou des armes controversées ne pourront jamais intégrer le CAC 40 ESG. Les sociétés ne respectant pas les critères de bonnes conduites des Nations unies ne seront également pas reprises.

Plusieurs entreprises se sont déjà vues refuser l’entrée dans le nouvel indice. Airbus, Alstom, ArcelorMittal, Dassault Systèmes, Hermes, Thales ou encore Total n’y figureront pas.

Parmi les premiers noms annoncés pour cet indice, on retrouve :

  • Accor
  • Air Liquide
  • Arkema
  • Atos
  • Axa
  • BNP Paribas
  • Bouygues
  • Capgemini
  • Carrefour
  • Crédit Agricole
  • Danone
  • EDF
  • Engie
  • Gecina
  • Kering
  • Klépierre
  • L’Oréal
  • Legrand
  • LVMH
  • Michelin
  • Orange
  • Pernod Ricard
  • Publicis
  • Renault
  • Safran
  • Sanofi
  • Schneider Electric
  • Sodexo
  • Solvay
  • Stellantis
  • STMicroelectronics
  • Suez
  • Teleperformance
  • Unibail-Rodamco-Westfield

Ces choix n’ont pas encore été expliqués publiquement.

Sur le même sujet: