Renault s’apprête à lancer une voiture électrique au même prix qu’une Twingo

– Isa Harsin/Sipa Press/ISOPIX

Le groupe Renault ouvrira les précommandes de la Dacia Spring le 20 mars, un modèle que la marque commencera à livrer à l’automne. Le prix de cette voiture électrique low cost? 16.990 euros. Et même plus que 12.403 euros une fois les bonus déduits en France.

Renault a dévoilé ce jeudi les prix de la Dacia Spring, son modèle électrique low cost dérivé de la City K-ZE développée pour la Chine. Premier prix: 16.990 euros (12.403 euros après bonus). Avec options (roue de secours, caméra de recul, peinture métallisée…), ce sera 18.490 euros (13.498 euros après bonus). De quoi faire de la Spring la voiture à batterie la moins chère du marché français.

Pour ce prix, l’acheteur obtiendra une petite citadine de 3,7 mètres de long. C’est un tout petit peu plus grand qu’une Twingo (3,6 mètres). Si la Spring écrasera en termes de prix la déclinaison électrique du célèbre modèle de Renault, la Dacia rivalisera aussi, une fois les bonus déduits, avec la version thermique qui affiche 12.350 euros.

Réductions des coûts

Trois points permettent d’expliquer comment le groupe Renault est parvenu à proposer un véhicule électrique à ce prix, explique Les Echos.

En 20 ans d’existence, la marque Dacia a su peaufiner son principe du ‘design to cost’. Dès la conception du véhicule, tout est pensé pour faire baisser les coûts, c’est-à-dire en proposant uniquement l’essentiel en termes d’équipements.

Dans le cas de la Spring, Dacia a fait le choix d’une autonomie de seulement 230 kilomètres, qui s’inscrit toutefois en droite ligne avec l’usage citadin auquel le modèle est destiné.

Par ailleurs, la Dacia Spring est dérivée de la City-KZE, un modèle développé conjointement avec le constructeur chinois Dongfeng et le japonais Nissan. Le succès n’a toutefois pas encore été au rendez-vous en Chine pour la City-KZE puisqu’en 2020, il ne s’en est écoulé que… 242 exemplaires.

Enfin, le modèle low cost du groupe Renault sera fabriqué en Chine, dans l’usine de Dongfeng à Shiyan, et profitera donc des bas coûts de la production locale.

Lire aussi: