Pourquoi Netflix augmente régulièrement le prix de ses abonnements

Le service de streaming vient une nouvelle fois d’annoncer qu’il allait revoir à la hausse le prix de ses abonnements. Une augmentation limitée à un ou deux euros en fonction des formules, mais la régularité avec laquelle Netflix revoit ses tarifs à la hausse pourrait pousser certains abonnés à se tourner vers la concurrence.

C’est presque devenu une habitude. Chaque année – ou presque – Netflix augmente le prix de ses abonnements. Cette fois-ci, la décision de la plateforme de streaming concerne ses clients d’Europe continentale et s’élève à 12,5%. Voici comment cela va se traduire :

  • La formule Essentiel (SD) passe de 7,99€ à 8,99€
  • La formule Standard (HD et 2 écrans) passe de 11,99€ à 13,49€
  • L’abonnement Premium (4K sur 4 écrans) se chiffre désormais à 17,99€, soit une augmentation de 2 euros.

Si le nouveau plan tarifaire de Netflix est déjà d’application en France, l’entreprise américaine n’a pas encore donné de date précise pour la Belgique. La dernière révision du prix des abonnements remonte à février 2020 et concernait principalement les États-Unis. Cette nouvelle hausse en Europe n’est donc pas une véritable surprise.

Compenser la baisse de nouveaux abonnements

Le premier confinement de mars 2020 a été particulièrement bénéfique pour Netflix puisque le service a vu son nombre de nouveaux abonnés explosé. Un phénomène également observé par les autres plateformes de streaming, mais qui s’est stabilité une fois le déconfinement enclenché, avant de chuter brutalement.

Plusieurs éléments peuvent expliquer cela, dont le retour à la vie (presque) normale, une concurrence toujours plus féroce avec l’arrivée de nouveaux services de streaming, des exclusivités peu séduisantes, des retards dans la production des grosses productions, etc.

Mais au-delà de ces éléments extérieurs, la plateforme a surtout atteint la maturité. Elle ne peut plus uniquement compter sur ses nouveaux abonnés pour être rentable. C’est pourquoi elle augmente ses tarifs.

Une bibliothèque toujours plus fournie

Aujourd’hui et depuis plusieurs années déjà, Netflix ne se contente plus de louer des films et des séries. Pour faire la différence, la plateforme de streaming mise sur des exclusivités pour attirer les abonnés. Une stratégie suivie par d’autres, mais Netflix dépense sans compter pour s’assurer que son catalogue sera toujours plus fourni que celui de la concurrence, mais surtout, qu’il comprendra un nombre important de productions propres.

C’est pourquoi chaque année, le service de streaming dépense plusieurs milliards de dollars pour produire des films et séries exclusifs. En 2021, Netflix devrait ainsi dépenser près de 19 milliards de dollars dans ses productions à gros budgets. Un budget faramineux qui explique en partie pourquoi la société américaine augmente ses prix.

Une concurrence toujours plus féroce

Face à la montée en puissance de plateformes telles que Disney+ ou Amazon Prime Video – l’arrivée prochaine de la série Le Seigneur des Anneaux devrait faire gonfler son nombre d’abonnés – , mais aussi l’arrivée de nouveaux concurrents – dont récemment HBO Max ou Paramount+ – Netflix n’a pas d’autre choix que de proposer des programmes toujours plus séduisants à ses abonnés pour les fidéliser, mais aussi pour en attirer de nouveaux.

Malgré ces augmentations régulières de tarifs, Netflix peut compter sur un important nombre d’abonnés fidèles. Cependant, à mesure que la plateforme revoit ses prix à la hausse – dont son offre d’appel qui passe de 7,99 à 8,99 euros –, Netflix pourrait fragiliser cette base fidèle. La concurrence propose en effet des formules beaucoup plus accessibles – à moins de 10 euros – et bien que leur bibliothèque soit parfois moins alléchante, leur accessibilité pourrait finalement faire la différence pour certains.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20