Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Oui, la Belgique se porte candidate pour gérer le stock de masques de l’UE

Logo Business AM
Crise du coronavirus

03/07/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

Isopix

Het Laatste Nieuws a relayé un rapport du ministre De Backer (Open VLD). Suite à une demande de l’UE, la Belgique s’est portée candidate pour gérer un stock stratégique de masques. Une information qui prête à sourire quand on connait la gestion de notre pays à ce niveau pendant la crise.

Pourtant, l’UE juge que notre pays a plusieurs atouts: la Belgique se trouve au centre de l’Europe, et n’a bloqué aucun stock à destination d’autres partenaires européens durant la crise.

Difficile de voir d’autres qualités à première vue. De A à Z, notre gestion des masques – toujours pas rendus obligatoires dans les commerces contre l’avis de nombreux experts – aura été calamiteuse. De la destruction de notre stock stratégique, à son non-renouvellement, jusqu’aux commandes foireuses passées à l’étranger, que ce soit par le ministre De Backer ou par la suite la Défense.

La Belgique a corrigé le tir, mais le ministre manque de transparence

Ces mauvaises décisions peuvent toutefois se transformer en expérience pour le futur. Voyons le positif. Surtout que la Belgique s’en sortirait désormais beaucoup mieux selon le ministre. 245 millions de masques chirurgicaux et 26 millions de masques FFP2 forment maintenant notre propre stock stratégique. Et ça tombe bien, 8 Belges sur 10 souhaitent que les masques soient rendus obligatoires dans les magasins, selon une étude de l’Université d’Anvers.

Mais les questions qui entourent nos manquements durant la crise n’ont pas toutes trouvé réponse. Loin de là: combien la Belgique a-t-elle dépensé, qui étaient les vendeurs, les intermédiaires, qui doit porter la responsabilité des commandes ratées ? La commission spéciale, si elle va assez loin, permettra sans doute de dégager quelques pistes. Mais le ministre refuse pour le moment la pleine transparence dans ce dossier, prétextant des motifs économiques ou judiciaires.

Pour la gestion du stock de l’UE, notre pays n’est toutefois pas le seul candidat en lice. Les candidatures seront défendues mi-juillet, le résultat connu en août.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks