Mystère résolu: la NASA a compris pourquoi la roche martienne ciblée par Perseverance avait disparu

La semaine dernière, la première tentative de collecte de roche martienne du rover Persevereance avait échoué. L’échantillon qui devait être prélevé s’était volatilisé, à la surprise de tous les scientifiques de la NSA. Après quelques jours d’analyse, ils ont finalement compris pourquoi ça avait raté.

Vendredi de la semaine dernière, Perseverance s’était attelé à sa mission la plus importante depuis son arrivée sur Mars: la collecte d’un morceau de roche. Après la mission, la NASA avait été contrainte d’annoncer qu’il n’y avait finalement rien dans le tube censé accueillir l’échantillon prélevé.

Quelques jours plus tard, l’agence spatiale américaine avait indiqué que, sur base des premières photos livrées par son rover, elle avait constaté que l’opération avait pourtant été menée comme il le fallait. Perseverance avait effectué chaque étape comme prévu: le dépoussiérage des lieux, le forage du trou et l’extraction dans la roche.

Plus étonnant encore, en plus de ne pas voir l’échantillon dans le tube, la NASA avait indiqué qu’il n’y en avait aucune trace aux alentours. Il semblait ne pas être retombé dans le trou, ni juste à côté. Il s’était volatilisé. Le mystère était total.

Eurêka !

Finalement, il n’aura fallu que quelques jours supplémentaires à la NASA pour résoudre le mystère. Louise Jandura, chercheuse de l’agence, a publié un message explicatif mercredi soir.

Elle explique que la roche recueillie par Perseverance était trop poudreuse et donc pas assez robuste pour former un noyau capable d’entrer à l’intérieur du tube collecteur. D’après son équipe, l’échantillon poudreux est finalement bien retombé dans le trou et aux alentours.

« Le matériau de la carotte souhaitée se trouve probablement soit au fond du trou, soit dans le tas de débris, soit dans une combinaison des deux », a commenté Mme Jandura. Pour illustrer ses propos, elle a ajouté une nouvelle photo, plus nette, prise par Persévérance, sur laquelle on voit effectivement qu’une partie de la poussière se situe au fond du trou.

La scientifique de la NASA a ajouté que c’est probablement le caractère unique de cette roche particulière, ainsi que ses propriétés matérielles, qui ont rendu son extraction difficile.

À gauche, le trou creusé par Perseverance, dont on voit l’ombre. À droite, un zoom sur le trou, où l’on voit un petit amas de poussière, une petite partie de l’échantillon qu’il a tenté de collecter. (NASA/JPL-Caltech/MSSS)

Le mystère étant déjà résolu, la NASA a décidé d’envoyer son rover vers son prochain site d’extraction. Pesevereance se dirige vers South Seitah, une zone elle aussi située à l’intérieur du cratère Jezero.

Les scientifiques estiment que la zone abritait un lac il y a des milliards d’années. Ils jugent que cet endroit présente un grand intérêt. En collecter et en analyser des échantillons rocheux pourra leur permettre d’en déterminer sa composition chimique et minérale. Et, in fine, de potentiellement les aider à découvrir si, oui ou non, il y a un jour eu de la vie sur Mars.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés