Les PDG américains demandent des subventions pour fabriquer des puces made in USA

Plus de 50 dirigeants d’entreprises américaines, dont Tim Cook d’Apple, demandent au Congrès américain des subventions pour la fabrication de puces. Ils veulent ainsi accélérer l’élimination des pénuries de puces dans le monde. Les chefs d’entreprise demandent 52 milliards de dollars d’incitations pour rendre les États-Unis moins dépendants des entreprises étrangères.

Les chefs d’entreprise ont envoyé une lettre au Congrès, sachant que les membres du Congrès ont encore quelques jours pour voter sur les propositions avant les vacances de Noël. La lettre a été signée par Tim Cook d’Apple et Mary Barra, PDG de General Motors, entre autres. Les autres signatures proviennent d’entreprises qui fabriquent des puces ou qui sont fortement dépendantes des semi-conducteurs.

Puces et semi-conducteurs

« Malheureusement, la demande de semi-conducteurs a dépassé l’offre, ce qui a entraîné une pénurie mondiale de puces et une perte de croissance économique et d’emplois », peut-on lire dans la lettre. « Cette pénurie a mis en évidence les lacunes de la chaîne d’approvisionnement en semi-conducteurs et souligne la nécessité d’une capacité de fabrication locale. »

C’est pourquoi la lettre demande que 52 milliards de dollars soient investis dans le secteur, sous le titre CHIPS Act : the Creating Helpful Incentives for the Production of Semiconductors. La loi CHIPS a déjà été adoptée par le Sénat avec le soutien des démocrates et des républicains, mais elle est actuellement devant la Chambre des représentants.

Outre la loi CHIPS, les chefs d’entreprise demandent également au Congrès de réviser et de renforcer la loi existante sur la stimulation du secteur des semi-conducteurs construits en Amérique (FABS Act). Cela devrait inclure un crédit d’impôt pour les investissements dans la conception et la fabrication.

Gina Raimondo, ministre des Affaires économiques de l’administration Biden, soutient également la lettre des chefs d’entreprise. Elle appelle les représentants du peuple à mettre en œuvre la nouvelle loi le plus rapidement possible, afin que les États-Unis ne prennent pas davantage de retard technologique par rapport aux pays concurrents.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20