« Les monnaies numériques de banque centrale vont tuer les cryptomonnaies »

Selon la banque centrale indienne, les monnaies numériques de banque centrale (central bank digital currency, CBDC) provoqueront la disparition des cryptomonnaies telles que le Bitcoin et l’Ethereum.

T. Rabi Sankar, le gouverneur adjoint de la banque centrale indienne, a déclaré la semaine dernière que l’utilisation des CBDC entraînera la fin des cryptomonnaies. Ces pièces numériques décentralisées existent sur une blockchain, un type relativement nouveau de base de données chiffrée contrôlée par l’ensemble des utilisateurs du réseau.

Avec les cryptomonnaies, les transactions directes de pair à pair sont possibles sans l’intervention d’un tiers comme une banque ou un gouvernement. L’offre de pièces numériques étant programmable, les pionniers de la cryptomonnaie tentent de créer une forme d’argent plus libre et plus solide. Par exemple, l’offre de la cryptomonnaie la plus précieuse au monde, le bitcoin, a un plafond intégré de 21 millions. Lorsque tous les bitcoins seront extraits, la cryptomonnaie ne devrait pas être sensible à l’inflation. C’est du moins le raisonnement de ses partisans.

Les CBDC sont la version « crypto » de la monnaie fiduciaire. Un euro ou un dollar numérique pourrait exister sur la blockchain, mais serait entièrement géré par une banque centrale. Le gouvernement aurait ainsi connaissance de chaque transaction effectuée avec une monnaie numérique, fustigent leurs détracteurs. D’autre part, les CBDC peuvent offrir des transactions plus rapides et une meilleure résistance aux crimes financiers tels que le blanchiment d’argent.

« Nous pensons que les CBDC sont capables de tuer tout argument en faveur des cryptomonnaies privées », estime Sankar. La technologie qui sous-tend les cryptomonnaies serait utilisée à la fois pour le bien et le mal. Ce ne serait pas le cas pour les CBDC, estime Sankar.

Les cryptomonnaies entraîneraient l’effondrement de la roupie

La banque centrale indienne a toujours considéré les cryptomonnaies comme une menace pour le système financier local. Un cadre juridique clair pour la crypto-réglementation est encore en cours d’élaboration dans le pays. Toutefois, un taux d’imposition de 30% a récemment été ordonné sur les bénéfices tirés des investissements dans les crypto-actifs.

Les cryptomonnaies sont très populaires dans ce pays de 1,4 milliard d’habitants. Si trop d’Indiens en adoptaient, l’utilisation de la roupie pourrait imploser, pense la banque centrale. Le dollar américain prendrait alors le dessus dans le pays. Les cryptomonnaies n’auraient aucune valeur intrinsèque, soutient Sankar. Un exercice de pensée étrange et absurde, selon les fans de crypto.

La banque centrale indienne est occupée à développer une roupie numérique. Elle en prévoit le lancement au cours du prochain exercice financier.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20