‘Les mesures générales sont efficaces, mais des mesures ciblées doivent continuer à être implémentées’

Steven Van Gucht et Emmanuel André – Isopix

Comme chaque jour, le centre national de crise et le SPF Santé publique ont fait le point ce samedi sur l’évolution de l’épidémie de covid-19 en Belgique.

Les chiffres:

  • 290 nouveaux décès sur les dernières 24h ont été annoncés ce samedi par les experts. Le bilan total provisoire de l’épidémie de covid-19 en Belgique se monte désormais à 5.453 victimes.
  • 303 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées vendredi.
  • Et 387 personnes ont pu quitter les centres hospitaliers au cours des 24 dernières heures.
  • Il y a actuellement 1.119 patients pris en charge dans les unités de soins intensifs (-21), dont 809 nécessitent une assistance respiratoire. En tout, ce sont 5.069 lits qui sont occupés par des personnes atteintes du covid-19 (-92).
  • Enfin, sur les 6.610 tests réalisés vendredi, 1.045 nouveaux cas ont été signalés positifs, ce qui porte le total à 37.183 personnes infectées par le nouveau coronavirus.

Analyse

Au cours de la conférence de presse de ce samedi, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19, Emmanuel André, est revenu sur les informations selon lesquelles l’arbre phylogénétique du coronavirus serait plus diversifié en Belgique qu’ailleurs.

‘De manière générale, quand un virus se propage dans la population, c’est le même virus que l’on retrouve sur l’ensemble du pays. Mais cela montrerait qu’il y a eu insuffisamment de mesures précoces qui ont été prises pour éviter une transmission sur l’ensemble du territoire. C’est ce que l’on constate dans d’autres pays où la même souche du virus a pu réussir à se répandre’, explique-t-il.

‘En Belgique, la situation a été différente. Les analyses génétiques que nous avons faites montrent que l’introduction du virus n’a pas été faite à un seul endroit, mais à une multitude. Il y a donc eu de la transmission locale, mais qui a été très limitée car c’est à ce moment-là que nous avons pris les mesures de confinement. Si nous n’avions pas pris ces mesures à ce moment, nous aurions eu des tâches d’huile très importantes en termes de diffusion du virus dans la communauté et nous serions dans une situation beaucoup plus difficile aujourd’hui’, assure Emmanuel André.

‘Ce n’est pas le même virus qui circule’

Et le médecin de poursuivre en prenant l’exemple des maisons de repos. ‘Dans ce type d’environnement, c’est souvent le même virus qui va se répandre’, dit-il. Mais entre les différents établissements, il peut y avoir des souches différentes du virus. ‘Ce n’est pas le même virus qui circule et qui fait des épidémies localisées à travers toute la Belgique. Cela montre que les mesures générales sont efficaces, mais que des mesures ciblées doivent continuer à être implémentées. Nous devons rester très attentifs.’

Le porte-parole du Centre de crise, Benoît Ramacker, a également incité la population à poursuivre ses efforts. ‘Même si le nombre de patients hospitalisés est toujours trop élevé, et que nous déplorons encore trop de personnes qui nous quittent à cause de ce virus, nous ne pouvons pas abandonner nos efforts. Tenons bon, et ensemble, nous pouvons le faire.’