Les coiffeurs veulent que le gouvernement les oblige à fermer

(Pixabay)

Les coiffeurs voudraient être obligés de fermer leurs salons. Ils seraient ainsi éligibles aux aides d’Etat débloquées pour la crise du coronavirus. Sans compter qu’ils sont inquiets pour leur santé.

Actuellement, les salons de coiffure peuvent rester ouverts malgré le confinement. Ils doivent cependant prendre les clients un par un. Une décision totalement incompréhensible pour les coiffeurs qui ont peur pour leur santé.

Ils préféreraient fermer complètement, mais ne veulent pas que la décision vienne d’eux-même. Ils attendent que le gouvernement l’ordonne. Ils pourraient ainsi demander des aides réservées aux entreprises qui ont dû fermer à cause du coronavirus. Aujourd’hui, si un coiffeur décide de fermer de son propre chef, il est dans l’impossibilité de demander une aide d’Etat, car selon la loi, il peut rester ouvert.

Le problème est qu’en ne laissant passer qu’une personne à la fois, le salon ne peut pas tourner à plein régime. Certaines techniques de coiffure demandent un temps de repos assez long. En temps normal, le coiffeur s’occupe d’une autre personne en même temps. Mais c’est ici impossible. C’est donc du temps perdu. De plus, il n’y a aucun moyen de respecter la distance sociale d’un mètre et demi en coiffant quelqu’un. Les coiffeurs prennent donc le risque d’être infectés par le Covid-19.

La fédération professionnelle Coiffure.org a déjà demandé une fermeture obligatoire aux autorités. Plusieurs coiffeurs sont même allés jusque devant les tribunaux. Le gouvernement pourrait d’ailleurs être mis en défaut s’il n’ordonne pas la fermeture.

La chaîne de salons de coiffure Kreatos a également envoyé une lettre de protestation à la Première ministre, Sophie Wilmès. ‘Nous pouvons affirmer avec certitude qu’aucun de nous ne comprend pourquoi les mesures ne s’appliquent pas dans notre domaine.’

Lire aussi: