Les appels téléphoniques connaissent de nouveaux jours de gloire grâce à la pandémie

Il n’y a pas qu’internet qui a permis aux Belges de garder le contact en 2020 malgré la pandémie de coronavirus, les citoyens ont également maintenu le lien avec leurs proches par téléphone pendant les confinements. Selon le rapport annuel de l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), 28,15 milliards de minutes ont été passées au téléphone. Il s’agit d’une hausse de 17,15% par rapport à 2019.

Si les lignes de téléphone fixes disparaissent progressivement des maisons, elles ont également chauffé plus que d’habitude l’an dernier avec à elles seules 6,45 milliards de minutes d’appel, soit +14,7%.

Du côté des abonnements de téléphonie mobile, la hausse du temps de communication a été de 18%, à 21,7 milliards de minutes. Les Belges ont favorisé le contact de vive voix: il n’y a eu ‘que’ 14,5 milliards de SMS envoyés, soit une baisse de 19%.

Internet et le télétravail

C’est l’utilisation d’internet ‘fixe’ qui a connu la plus grosse évolution, devenu le refuge du travail et des loisirs pendant de nombreux mois. Le trafic large bande fixe a augmenté de 52% pour atteindre 12,3 milliards de gigabytes.

L’année précédente, la hausse n’était que de 33%. L’augmentation des données mobiles a par contre évolué plus lentement qu’en 2019 (34% à 433 millions de gigabytes contres 59% en 2019), étant donné que les utilisateurs étaient chez eux et utilisaient plutôt une connexion wi-fi, selon l’IBPT.

En savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés