Le club des centimillardaires accueille deux nouveaux membres: merci la pandémie

Jusqu’il y a peu, seules six personnes possédaient une fortune supérieure à cent milliards de dollars. Ils sont maintenant huit. La conséquence, une nouvelle fois, de la pandémie de coronavirus et des confinements qui en ont résulté.

Dans la dernière mise à jour de l’index Bloomberg des milliardaires, Larry Page et Sergey Brin ont chacun franchi la barre des cent milliards de dollars. Les cofondateurs de Google rejoignent le club des centimilliardaires, qui comptait déjà 6 membres: Jeff Bezos, Elon Musk, Bill Gates, Bernard Arnault, Marc Zuckerberg et Warren Buffet.

Les deux entrepreneurs américains ont vu leur valeur nette augmenter de plus de 40 milliards de dollars depuis la pandémie. La valeur d’Alphabet (la société mère de Google) a explosé en un an, avec une progression de plus de 80%. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 46,43 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2020, moins les coûts d’acquisition de trafic, contre 37,57 milliards de dollars un an plus tôt.

D’après Alphabet, cette performance record est liée au fait que les gens ont davantage utilisé YouTube et Google Search pendant les confinements.

Plus récemment, Alphabet a également bénéficié d’une belle progression suite à sa victoire judiciaire face à Oracle au sujet des droits d’auteur.

Une success story de bientôt 23 ans

Page et Brin ont commencé à plancher sur la création de Google à la fin des années 1990, lorsqu’ils étaient doctorants à l’université de Stanford. Leur entreprise a vu le jour en septembre 1998, avant de rencontrer le succès qu’on lui connaît. Il s’agit désormais du site web le plus visité au monde.

Le duo a créé Alphabet en 2015, un holding comprenant Google, Waymo, DeepMind, Fitbit, X ou encore Calico. Par la même occasion, Page et Brin ont nommé Sundar Pichai en tant que PDG de Google. En 2019, ils lui ont également cédé les commandes d’Alphabet. Celui-ci, qui dirige donc Google et Alphabet, les consulte encore régulièrement aujourd’hui.

Page et Brin détiennent toujours bon nombre d’actions d’Alphabet, en réunissant à eux deux plus de 50%.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés