Le CEO d’Intel: ‘La pénurie de puces va durer plusieurs années’

Selon le CEO d’Intel, Pat Gelsinger, la pénurie de puces informatiques va se poursuivre pendant plusieurs années encore. Cette situation a même un impact politique dans des pays comme les États-Unis, la Chine, le Japon ou la Corée du Sud, qui ont désespérément besoin de ces puces pour faire tourner leur économie.

La société technologique américaine cotée en bourse et spécialisée dans la fabrication de puces électroniques et de composants informatiques Intel prévient: la pénurie ne disparaîtra pas de sitôt.

La demande de puces informatiques est montée en flèche en 2020, suite aux multiples lockdowns. Les semi-conducteurs sont des composants essentiels des ordinateurs portables, des tablettes ou encore des consoles de jeux, qui se vendaient comme des petits pains à l’époque. Les puces sont également essentielles pour les voitures électriques, en autres.

Explosion de la demande

Toutefois, depuis le début de l’année 2021, les fabricants de puces n’ont plus été en mesure de répondre à la demande. Ce problème croissant a plusieurs causes: les contaminations au coronavirus dans les usines ont joué bien sûr joué un rôle, mais c’est finalement le climat qui a eu le plus gros impact.

Cette année, Taïwan est confronté à la pire sécheresse que l’île ait connue depuis plus de 60 ans. Or la production de puces électroniques nécessite des milliers de tonnes d’eau. La société taïwanaise TSMC, qui est d’ailleurs le plus grand fabricant de puces au monde avec une part de marché de 54%, a été contrainte de réduire sa production.

TSMC a annoncé fin avril qu’un nouveau centre de recyclage des eaux industrielles lui permettrait de produire à nouveau autant de puces d’ici 2022. Intel cherche également des solutions, mais se garde bien d’être optimiste. ‘Il nous faudra plusieurs années pour répondre à l’explosion de la demande, à tous les niveaux de notre industrie’, a déclaré Pat Gelsinger, CEO d’Intel, dans une interview accordée à CBS News.

Intel va augmenter la production dans plusieurs usines au cours des prochains mois. La société a pour objectif principal d’aider le secteur automobile en difficulté. Il faudra cependant plusieurs mois pour que l’offre d’Intel augmente de manière significative.

Dépendant de l’Asie?

Pat Gelsinger a également souligné que les États-Unis étaient en mauvaise posture en termes de production de puces électroniques. Les USA produisent environ 12% des puces au niveau mondial. ‘Il y a un quart de siècle, ce pourcentage était de 37%’, a déclaré M. Gelsinger.

75% de tous les composants informatiques comme les semi-conducteurs sont fabriqués en Asie. ‘Mais le problème ici n’est pas la position de l’Asie en tant que leader du marché. La pénurie se serait produite n’importe où, peu importe où se trouve le leader du marché. Et tout cela à cause du Covid-19’, relève Mark Liu, président de TSMC.

Pat Gelsinger ne semble toutefois pas d’accord avec cette affirmation. ‘Quiconque examine cette chaîne d’approvisionnement voit qu’il y a un problème. Il s’agit d’une industrie vitale et nous en voulons plus sur le sol américain. Nous, aux États-Unis, devons avoir le contrôle de notre propre avenir’, a clamé le CEO d’Intel.

Le 14 avril, le président américain Joe Biden a approuvé un plan visant à injecter 50 milliards de dollars dans le secteur des puces électroniques. Non seulement pour la production américaine, mais aussi pour la production taïwanaise, japonaise et sud-coréenne.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20