Intel veut être le sauveur des industries automobiles touchées par la pénurie de puces électroniques

Le CEO d’Intel, Pat Gelsinger a annoncé ce lundi être en discussion avec des entreprises – principalement automobile – au sujet de la pénurie de puces électroniques. Il veut leur ouvrir ses usines pour leur permettre de produire leur propre puce d’ici 6 à 9 mois.

La pénurie des composants électroniques frappe de nombreuses industries, et particulièrement les constructeurs automobiles. Les commandes ont énormément de retards, car les usines n’ont tout simplement pas les puces électroniques nécessaires pour faire fonctionner la voiture. Tableau de bord, freinage, gestion du carburant, climatisation, ABS ou encore verrouillage du véhicule. Les véhicules modernes sont presque entièrement gérés par l’électronique.

Lundi, le patron d’Intel a donc annoncé qu’il voulait accélérer la production de ces composants. L’entreprise a déjà annoncé la création de deux nouvelles installations dédiées aux puces électroniques, mais leur création va prendre du temps. Et la pénurie n’attend pas.

Partenariat

Pour aller plus vite, Intel va se servir de ses usines déjà construites, aux États-Unis, en Irlande et en Israël. Elles seront mises à dispositions d’entreprises déjà spécialisées dans la production de puce. Intel est déjà en négociation avec ces entreprises, mais aucun nom n’a été donné. Le CEO, Pat Gelsinger prévoit que les usines soient opérationnelles d’ici 6 à 9 mois. Cela peut paraître loin, mais la crise devrait durer encore pendant le second semestre 2021. Toute aide est donc la bienvenue pour les entreprises victimes de cette pénurie. Sans compter qu’après la crise, il faudra encore récupérer tout le retard accumulé au cours des derniers mois.

Ce partenariat ne semble pas temporaire. L’entreprise a récemment créé l’Intel Foundry Services, qui a pour but de devenir un fabricant de puces conçues par d’autres concepteurs de semi-conducteurs. Ces entreprises n’auraient alors plus à se tourner vers de grosses firmes asiatiques comme Samsung ou TSMC pour la production de leur puce.

Intel entre ainsi parfaitement dans la nouvelle stratégie des États-Unis de revenir en force dans le secteur des puces électroniques. Plusieurs entreprises technologiques étaient invitées ce lundi à la Maison Blanche pour discuter des manières de consolider la chaîne d’approvisionnement américaine en semi-conducteurs. Actuellement, la production des puces est surtout centrée en Corée du Sud, Taïwan et en Chine.

En savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20